allegre-680transpng8

 

LE MOT DU MAIRE

 

Discours prononcé par Gilbert Meyssonnier pour les voeux du maire 2020 (salle George Sand)


Tout d’abord, merci d’avoir répondu aussi nombreux à notre invitation : c’est avec un grand plaisir que nous vous accueillons ici ce soir salle G. Sand.

Bienvenue aux personnalités qui nous font l’honneur et l’amitié d’être parmi nous ce soir.
Sont excusés : L. MIRMAND- P. HELLEPUTE- E. JACOB
Ceci dit, commençons sans perdre de temps par les vedettes de la soirée.
Bienvenue aux bébés 2019 et à leurs heureux parents.
C’est la première année que nous mettons nos jeunes familles en lumière. C’est vrai, nous aurions pu y penser avant. Mais tout n’est pas perdu : vous avez encore le temps de programmer un bébé en 2020.
Présentation et cadeau
Non, non, si on retourne les Doudous, on ne lit pas « made in China ! » par des petites mains pour offrir à des bébés Européens !! Au dos, on lit « fabriqué en France, à Céaux d’Allègre ! par Laura Tavernier, costumière de réputation. Les prénoms ont été brodés par l’association « Tricotons des liens » et plus particulièrement pas sa présidente : Christiane BAYLOT. Merci Christiane car ça représente des heures de travail.
Bienvenue aux nouveaux habitants qui se sont installés dans notre commune en 2019 :
Que 2020 soit pour vous toutes et tous une année de joie, de prospérité, d’épanouissement dans vos vies familiales, professionnelles et associatives.
Bonne santé à vous tous : c’est notre bien le plus précieux. Et tout ce qui est précieux est fragile….Je n’ai je suppose pas besoin d’illustrer par des exemples plus malheureux et douloureux les uns que les autres.
A ce propos, nous avons une pensée pour nos compatriotes qui luttent contre la maladie. Nous leur souhaitons de sortir vainqueurs de leur combat : il n’y a pas, il n’y a jamais de causes perdues. On prend trop souvent comme exemple ceux que la maladie a vaincu. Pourtant, nombreux sont les exemples où les personnes sont sorties vainqueurs du combat.
Une pensée pour celles et ceux qui nous ont quittés en 2019 et plus particulièrement pour Nadine TALLOBRE, ancienne conseillère municipale, qui est partie tellement brutalement et bien avant l’heure.
Nous voici arrivés au terme du mandat municipal 2014-2020. Le temps de mon point de vue est d’abord aux remerciements s’adressant à vous toutes et tous. Le soutien que vous nous avez apporté sous des formes différentes mais complémentaires est inestimable.
> Partenaires institutionnels : (UE- Etat-Région-Département- CAPEV-)
> Partenaires en accompagnement de projets (pour la plupart services de l’Etat, du Département ou de la CAPEV) : (DRAC- DDT- MDDT- CAUE (Conseil en …)- services Habitat de la CAPEV. Le PLF qui accompagne beaucoup de projets ainsi que la fondation du patrimoine.
> Partenaires locaux :
* pour notre protection : Brigade de gendarmerie- sapeurs pompiers volontaires
* dans le monde éducatif : crèche, école, collège, centre de loisirs et école des JSP)
* pour la santé : sous ce mandat, nous avons eu le plaisir d’accueillir un nouveau médecin, un second kiné et un dentiste qui malheureusement vient de nous quitter. Les deux cabinets infirmiers se sont renforcés. La recherche d’un nouveau dentiste est l’affaire de tout le monde.
* pour l’aide aux personnes : EHPAD- MAS- ADMR- Resto du cœur …
* dans le monde associatif : la vitalité, l’abnégation, la constance de vos membres sont absolument remarquables et par ailleurs indispensables à la vie de la commune.
* sans oublier tous les bénévoles à titre individuel qui oeuvrent pour le bien public : fleurir et arroser, désherber, entretenir des espaces, assurer une permanence, ouvrir les édifices religieux aux visiteurs etc…

La vitalité d’une commune, ce sont évidemment ses commerces et ses entreprises. Tout au long de ce mandat, nous nous sommes attachés à solliciter leurs services. Nous avons également accompagné et soutenu financièrement 7 d’entre elles dans le cadre du FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce) pour leur installation ou leur développement.
MERCI A TOUTES ET TOUS
Dans le chapitre des remerciements, je ne saurais oublier les salariés de la commune pour leur sérieux, leur implication et leurs compétences multiples et complémentaires.
Rosa BOUDOT a fait valoir ses droits à la retraite en octobre et Joël RIBEYRE s’apprête à en faire autant dans quelques jours.
Merci à vous deux pour votre implication, votre dévouement au service public. Nous vous souhaitons de profiter de vos familles, de profiter enfin de beaucoup de temps libre. Bref, longue et paisible retraite …
Enfin, merci à mes collègues du conseil municipal pour leur présence au quotidien, leur constance et leur dévouement.
LE BILAN DU MANDAT figure de manière non exhaustive dans le bulletin municipal. Il est le reflet de l’intense activité qui a été celle des élus pendant 6 ans, épaulés par tous les partenaires ci-avant remerciés.
Une énumération serait fastidieuse. Néanmoins, permettez-moi d’en extraire quelques éléments :
> notre fil rouge sous le vocable (revitalisation du centre-bourg au sens large). Les actions conduites : restauration coccinelle (les locations couvrent les mensualités d’emprunt), observatoire, recentrage de l’O.T.devenu PIT à l’APC. Dans ce même espace, nous venons d’ouvrir un petit musée du mont Bar recentré sur le volcanisme : à visiter !
Dorénavant, la poste sera ouverte les après midis de 14 h à 17 h et du lundi au vendredi.
Autres actions de revitalisation : l’aide à la restauration des façades dans le secteur 1 de l’AVAP et la 1ère tranche de travaux des espaces publics (murs, pavages, garde-corps)
> le réseau de chaleur bois : initié par l’ancienne municipalité et repris avec au départ encore un an de finalisation des dossiers avant réalisation. Plus de 50 usagers connectés dont de gros consommateurs et tous les bâtiments communaux excepté la maison de santé. Un bel outil au suivi de fonctionnement très exigeant : c’est actuellement l’affaire des élus épaulés par les agents municipaux y compris la secrétaire de mairie puisque nous fonctionnons en régie. Un fonctionnement peut-être à revoir.
> le lotissement « clos du Fangeas » : les 4 lots sont vendus.
> la labellisation PCC du village : un plus indéniable tant sur le plan de la notoriété que sur le plan financier. Mais un label n’ai jamais acquis définitivement. Il est remis en cause tous les 5 ans et 2 ans se sont déjà écoulés. A nous tous, à vous tous de faire le nécessaire pour le conserver. Le fleurissement, la propreté et le dynamisme sont l’affaire de chacun d’entre nous.
> l’extinction nocturne de l’éclairage public : des économies certes, mais aussi un plus grand respect de notre environnement nocturne.
> la mise en place du RPI Allègre-Monlet permettant de conserver 4 postes d’enseignement tout bénéfice pour nos élèves de maternelle et primaire.
> la vitalité du site internet de la commune lui aussi en régie grâce à A. Bernard qui a mis la barre très haut : il faudra là également assurer : moins facile qu’il n’y paraît !
> De nouveaux outils à votre disposition : une voiture électrique (CAPEV) et la fibre en service : la plupart des habitations peuvent être raccordées dè maintenant.
> Le nombre d’habitants : un point noir car nous constatons encore une baisse.
Le solde naturel est déficitaire et le solde migratoire est fluctuant.
Pourtant : beaucoup de transactions immobilières- l’équivalent d’un lotissement d’une douzaine de maisons construites en 6 ans- un parc locatif qui propose davantage de logements de qualité- plus de 300 emplois de salariés sur la commune mais seulement 30% habitent chez nous.
ET MAINTENANT ?
> Allègre est un pôle structurant de la CAPEV : une position importante non seulement à défendre mais à renforcer demandant vigilance et anticipation.
> Un projet aux enjeux forts pour Allègre est celui de la réfection totale de la traverse par RD 13 que l’on préfère appeler : du sud au nord : rue du mont Bar et rue du Fangeas, allant de l’entrée Sud au croisement de la Mouteyre (1.5 km environ). En terme de finances, c’est un projet lourd et il faudra solliciter, via des dossiers conséquents à monter, nos partenaires traditionnels : Etat (déjà fait avec la DETR), Région et Département.
Ce projet est d’ors et déjà engagé au niveau d’une première tranche de travaux de la Mouteyre à l’APC. Vous serez invités à participer par voie de réunions publiques.

> La commune est partenaire dans le suivi de la reconstruction de l’EHPAD, d’autant que le maire est Président du C.A. et l’EHPAD maître d’ouvrage du projet. Je rappelle ici que la municipalité a acheté à la CCPA en 2016 le terrain et l’a cédé pour l’euro à l’EHPAD. Le permis de construire est déposé. C’est une construction pour 30 ans. Ce sera un établissement répondant aux besoins actuels et futurs où les résidents seront accueillis dans les meilleures conditions possibles.
> La seconde tranche de travaux d’embellissement des espaces publics du CB, projet qui a fait l’objet d’une réunion publique en 2018 puis d’une large concertation au niveau du COPIL de l’AVAP débouchant sur de nombreux réajustements. Ces travaux font partie de l’engagement contenu dans le cahier des charges de la labellisation PCC.
> Plusieurs chantiers d’enfouissement de réseaux secs qui nécessiteront un échelonnement.
MAIS AUPARAVANT, les élections municipales des 15 et 22 mars 2020 se profilent.
Plusieurs conseillers municipaux actuels dont je fais parti souhaitent se présenter à nouveau à vos suffrages. Néanmoins, j’estime qu’à l’heure actuelle et en ce qui me concerne, tous les feux ne sont pas au vert. Des interrogations subsistent. Des prises de position rapides et définitives sur les intentions des uns et des autres sont indispensables.
Une équipe municipale comme toutes les équipes doit être soudée et solidaire et ceci sur la durée du mandat.
La démarche consistant à solliciter des candidats est délicate mais indispensable. Chacun a qqch à apporter à une équipe municipale et au-delà à sa commune, suivant ses connaissances, sa disponibilité, son expérience…Toutes celles et ceux qui se sont engagés disent unanimement qu’ils ont vécu une belle expérience, qu’ils ont beaucoup découvert et appris, qu’ils ne mesuraient pas l’étendue et la difficulté de la fonction.
Mais ils ne regrettent rien même s’ils n’ont pas toujours pu donner autant qu’ils l’auraient souhaité par manque de temps à consacrer à la fonction d’élu municipal.

Je livre ce témoignage à votre réflexion tout en vous renouvelant nos vœux de santé et de bonheur pour 2020.

Gilbert Meyssonnier le 05 janvier 2020