Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir (... et voir éventuellement les légendes)

 

 ACTUALITES  2013 semestre 1

 

Une exposition de photos aériennes de la commune 

alt    

C'est à la mairie, dans les halls d'entrée du rez-de-chaussée et du premier étage, qu'a lieu, depuis lundi 17 juin, une exposition de photos aériennes.

Toutes les photos ont été prises, par une belle journée de l'automne dernier, sur Allègre et ses environs, par notre ami Alain Bernard.

Prenez de la hauteur et venez visiter cette exposition dans les locaux flambants neufs de la mairie d'Allègre aux heures habituels d'ouverture : du lundi au jeudi, de 8h30 à 12h15 et le mercredi de13h30 à17h00.

   alt

 

Le congrès des sapeurs-pompiers de Haute-Loire

Allègre accueillait, samedi dernier, le 97ème Congrès départemental des Sapeurs-pompiers.

A cette occasion, la localité s'était parée de ses plus beaux atours.

A la mi-journée, le défilé des hommes à pied et des véhicules, la passation du drapeau, les dépôts de gerbes constituèrent, sans aucun doute, les moments forts du congrès.

Chaque année, l'Union départementale, que préside le Lieutenant Jean Pestre, profite d'un tel rassemblement pour échanger autour de thèmes d'actualité en présence des personnalités.

Participèrent, entre autres, à la journée : Régis Castro, secrétaire général de la préfecture et sous-préfet d'arrondissement, le député Jean-Pierre Vigier, le président du Conseil général et sénateur Gérard Roche, la conseillère régionale Marie-Agnès Petit ou encore Christine Mosnier, conseillère générale. Plusieurs maires du canton, Michel Chouvier (Vernassal), Paul Maury (La Chapelle-Bertin), Danielle Destable (Varennes-Saint-Honorat), Gérard Chapelle (Monlet), Jean-Paul Bérard (Fix-Saint-Geneys) étaient également présents.

Tous les invités furent accueillis au Centre Gorge Sand par le maire d'Allègre, Jean Luc Fraisse, par le Chef du Centre d'Allègre, Patrick Ferrand, et par le président de l'Amicale, Raphaël Saby.

La Haute-Loire compte 1580 pompiers volontaires et 82 professionnels. Quant au JSP (jeunes Sapeurs-pompiers), ils sont près de 300 dans le département.

Après la partie statuaire et l'exposé des dossiers épineux, venait le temps de la fête avec, bien sûr, le défilé à travaers la cité, tant attendu, avec le dépôt de gerbes sur la place du Marchédial.

L'après-midi, ce furent, sur le plateau du collège, les manœuvres des JSP, la manœuvre risques chimiques (RTN), les démonstrations véhicules tous-terrains et, en fin de journée, le spectacle équestre sur le thème du feu.

Au total, une très belle journée dont on se souviendra longtemps à Allègre.

Prochain congrès, à Lempdes, dans le Brivadois, en 2014.

alt   alt   alt    alt

 alt

NT 20 06 2018

 

... et de nombreuses photos et vidéos de cette belle journée

 

 

Fêter ses 100 printemps

Mercredi, à lade retraite, une centenaire, Victoria Vauzelle, était fêtée par sa famille, ses amis et le personnel de la Résidence des 2 Volcans.

Née le 5 juin 1913, à Menteyres, Mme Vauzelle a passé son existence à Mûrs sur la commune de La Chapelle-Bertin, où avec son mari, Joseph, elle exploitait la ferme familiale. Quatre enfants sont venus agrandir la famille et étaient tous présents ce mercredi ainsi que les petits-enfants et arrière petits-enfants.

Tout avait été organisé pour fêter cet évènement : le personnel s'occupait de la mise en beauté de « la vedette du jour ». Quant à l'équipe cuisine, c'était vraiment la surprise du gâteau...et tout cela sur un air de!

Happy Birthday Victoria !

alt

NT 12 06 2013

Carnet bleu

Louis, Aloïs, Roger VALENTIN est né le 06 juin 2013 au Puy-en-Velay. Il est le fils de Julien Valentin et d'Anaïs Bizouerne, domiciliés 6 rue des Doniches. Tous nos vœux et nos félicitations aux parents.

 

Mariage

Samedi 08 juin 2013 a eu lieu le mariage de Jérôme MASSEBOEUF né le 13 août 1974 à Craponne-sur-Arzon, charpentier, domicilié 18 rue Gabriel Breul à Allègre, fils de Bernard et Renée MASSEBOEUF et d'Angélique JOLY, née le 12 juin 1983 au Havre, femme de ménage, domiciliée 18 rue Gabriel Breul à Allègre, fille de (Jean-Pierre JOLY et de) Agnès TALLOBRE.
Tous nos voeux aux jeunes époux.

alt

 

Etat-civil


Lucas DESSIMOND est né le 25 mai 2013 au Puy-en-Velay. C'est le 3ème enfant au foyer de Nelly Pitavy et Frédéric Dessimond, domiciliés 22 route de Châteauneuf.


Le 3 juin, a été inhumé au cimetière d'Allègre, Maurice  MALFANT, né le 9 octobre 1932 à Paris 14ème et domicilié à La Manissaire, commune de Malrevers. 

Le jeudi 23 mai 2013, Renée CHAZOT est décédée à lade Retraite d'Allègre. Elle était née le 14 mars 1929 à Céaux d'Allègre ; elle avait vécu à Joux. Elle a été inhumée à Bellevue la Montagne mardi 28 mai.

 

Le 2 juin, Stéphane Charrat fait chevalier dans l'ordre du Mérite agricole


En accueillant les élus et personnalités présents, ce dimanche, au Centre George Sand, Jean-Luc Fraisse a souligné la formidable évolution qu'a connue, depuis une quarantaine d'années, l'agriculture dans notre pays, et le rôle éminent qu'a joué cette famille dans cette évolution au niveau de notre commune. Il a également souligné l'engagement de Stéphane dans la vie municipale.


Jean Boyer a rappelé que cet ordre a été créé, il y a 130 ans, par Jules Méline, pour encourager les serviteurs dévoués de l'agriculture. Il s'est félicité que cette distinction, d'abord remise aux « notables agronomes », soit désormais attribuée aux agriculteurs eux-mêmes, qui, « bâtisseurs d'aujourd'hui et visionnaires de demain, portent le monde rural par leur».


En tant que parrain, il lui revenait de présenter la carrière du récipiendaire et d'en faire l'éloge. Inspiré par l'exemple de ses anciens, Stéphane codirige le Gaec de Combe d'Azou avec son épouse Laurence, à laquelle il a rendu un bel hommage, avec son père maintenant retraité, avec son frère Eddy et leur copain Lionel, et, avec le dernier arrivé, son fils Pierre. Soulignées aussi, sa droiture, son orientation visionnaire vers la vente directe et la réalisation prochaine d'un atelier local de découpe qui proposera des produits préparés avec rigueur et en totale traçabilité, tel un saucisson d'agneau noir du Velay récemment médaillé à Cournon.


Marie-Agnès Petit, conseillère générale, et Laurent Duplomb, président de la Chambre d'agriculture, ont souligné, chacun à leur tour, la personnalité discrète, généreuse et le courage de ce rassembleur.

alt 

 

La marche de la Merisaie

Co-organisée par l'Association pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH43) et les Amis de la Merisaie, avec le soutien de l'association pour le Don d'organes et de Tissus humains (ADOT43) et du Conseil général, la randonnée pédestre de ce dimanche 2 juin a conduit les quelques cent marcheurs sur les circuits proposés au départ de la MAS.

Les associations étaient représentées par Christian Marrel, d'une part, et par quelques membres d'ADOT43, d'autre part.

On rappellera que l'APAJH, association reconnue d'utilité publique, rassemble sans aucune discrimination, toutes les personnes conscientes de l'importance et de l'urgence de la lutte à mener pour une meilleure prise en charge des personnes handicapées. L'ADOT43, quant à elle, a pour but de faire la promotion des dons d'organes destinés à des greffes dont la médecine moderne a de plus en plus besoin.

A l'arrivée, un pot de l'amitié et une tombola réunissaient les marcheurs pour clôturer la journée. Les organisateurs veulent remercier le Conseil général, ainsi que l'ensemble des participants.

alt   alt

NT 03 06 2013

 

Après le Grand prix cycliste d'Allègre

On n'avait jamais vu autant de coureurs au Grand prix d'Allègre. Ils étaient 185, en ce lundi de Pentecôte, de tous sexes, de tous âges et de toutes fédérations (FFC, FSGT) !

Certes, le choix fait par le club organisateur, le Vélo-club du Velay, d'ouvrir largement les inscriptions explique pour une bonne part ce succès. Mais il ne faut pas oublier, non plus, le bel essor des écoles de cyclisme dans notre département, au Puy-en-Velay et à Brioude, notamment qui avaient trouvé là un beau terrain d'exercice pour leurs jeunes élèves. Mais les coureurs étaient aussi, parfois venus de fort loin : la Loire, le Cantal, Lyon, Nîmes, etc.

Un 3ème facteur explique aussi ce beau succès : cette année, la course, comme on dit à Allègre, servait de support aux championnats de Haute-Loire, ce qui avait rassemblé de nombreux coureurs qui n'étaient pas forcément des habitués.

Enfin, le Grand prix d'Allègre, non seulement dans le département, mais aussi en Auvergne, c'est une course connue et reconnue comme une des plus belles dans la région : son ancienneté et sa réputation n'y sont pas pour rien, tout comme la rareté dessur route aujourd'hui organisées dans le département, ou encore la sélectivité du parcours.

Chacun le sait, Allègre n'est pas une morne plaine ! Le parcours, à couvrir entre une et cinq fois, jouant à cache-cache avec les ruisseaux d'eau claire, au milieu des grandes sapinières et des près, est aussi beau que sélectif, avec les côtes de Malfant et de Menteyres, cette dernière, notamment, demandant beaucoup de puissance.

Et, puis le Grand prix cycliste, c'est aussi le rendez-vous de tous les anciens coureurs du département et de tous les passionnés de vélo, cyclistes retraités ou toujours pratiquants, simples bavards forts en verve ou cyclos affutés !

Bref, sur le coup de 15h30, c'étaient non seulement les coureurs, mais aussi un public extrêmement nombreux qui avaient envahi la ligne de départ, donnant beaucoup de souci à notre toujours fidèle speaker, Claude Bussy, et obéissant au chef d'orchestre, Marc Philippe, le grand ordonnateur de tout ce remue-ménage !

Pendant la course, sur la ligne d'arrivée, les commissaires ne chômaient pas pour compter, à chaque passage, des coureurs au nombre de tours à effectuer très divers. Pendant ce temps, tout le long du parcours, posté et isolé à chaque carrefour, le signaleur, homme de devoir s'il en est, prend son mal en patience, tout en essayant de se réchauffer un peu...

Après la remise des prix par la conseillère générale, Marie-Agnès petit, et le maire d'Allègre, Jean-Luc Fraisse, ainsi que par les responsables du Comité départemental de la FFC, tout ce petit monde se retrouvait pour le casse-croûte de remerciements offert par la municipalité, au café de la Gare, à tous les bénévoles. Là encore, les histoires de vélo ont encore occupé de longues conversations passionnées, avant de se quitter sur cette belle parole : A l'année prochaine, à Allègre !

alt   velo-4

velo-2    velo-3   

JLF 22 05 2013

Nécrologie : Jean DUFOUR


Jean Marius DUFOUR est décédé le 20 mai 2013 à lade retraite d'Allègre, dans sa 91ème année.
Né le 23 juin 1922 à Félines, il est inhumé, ce jour dans cette commune.
Il était le grand-père maternel de Nicolas Faure, domicilié à la Mouteyre.
A sa famille, nous présentons toutes nos condoléances.


22 05 2013 

L'assainissement collectif à Châteauneuf

A ce jour, aucun village de la commune ne dispose d'un assainissement collectif. Tout au plus, un certain nombre de particuliers ont-ils fait l'effort d'équiper leurd'un assainissement individuel aux normes (à savoir, fosse « toutes eaux », plus champ d'épandage).
Et ils ont eu bien raison, car le plan d'assainissement de la commune, faisant application de la loi sur l'eau de 2006, puis de la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement (« loi Grenelle II »), prévoit qu'en milieu d'habitat dispersé, l'assainissement non collectif est la règle et l'assainissement collectif l'exception.
C'est le cas de l'ensemble des villages de la commune, à l'exception de deux d'entre eux pour des raisons tenant au foncier (absence de terrains disponibles pour assurer l'épandage), à la géologie (terrain non perméables ou rochers) ou encore à la topographie. Il s'agit des villages de Châteauneuf (partie Nord) et de Besses.
Le conseil municipal a décidé, en premier lieu, de réaliser l'assainissement d'une partie du village de Châteauneuf ; pour des raisons de pente, en effet, certaines maisons ne seront pas raddordées.
Pour cela, il a confié une mission de maîtrise d'œuvre au bureau d'études AB2R, du Puy-en-Velay, et lesà l'entreprise Faurie, de Saint-Agrève.
Il est prévu d'installer une canalisation pour l'évacuation des eaux usées vers le poste de relevage du lotissement Les Doniches 2, une autre pour l'évacuation des eaux pluviales vers des zones naturellement aptes à les recevoir ; pour cela, des conventions de servitude de passage ont été signées avec trois propriétaires.
A l'occasion de l'ouverture des tranchées, le réseau d'adduction d'eau potable sera renforcé (26 000€) et les réseaux secs seront enterrés (électricité basse tension : 4 333€ et éclairage public : 13 767€, ainsi que téléphone : 18 000€). Après travaux, la voirie devra être reconstituée pour rétablir la bande de roulement
L'ensemble représente une dépense de l'ordre de 173 000€ HT qui sera financée par le budget de l'assainissement (subvention du Conseil général de 40 000€ et droit de branchement de 1 000€ par foyer, plus emprunt de 56 000€), par celui de l'eau (autofinancement de 25 000€) et par le budget général de la commune (36 000€).
Lesont commencé début novembre 2012, mais leur achèvement a été retardé par 41 jours d'intempéries, ce qui portera leur achèvement à la fin du mois de mai.
Dès lors, les effluents domestiques cesseront de se répandre dans la nature et une vilaine mare nauséabonde à l'entrée du village disparaîtra.
À l'automne, ce sont lesdu village de Besses qui devraient être lancés.

alt

JLF 22 05 2013

61ème Grand Prix cycliste d'Allègre pour ce lundi de Pentecôte

Qui succédera à Vincent Clerjon de l'EC Saint-Etienne Loire, vainqueur de la 60ème édition ? Le dernier vainqueur du Vélo Club du Velay, Nicolas Thomasson en 2010, Cédric Pla et Pierrick Montagne semblent les plus armés du VCV pour lui succéder, mais la tâche ne sera pas facile face aux coureurs déjà engagés pour cette édition 2013 et qui viendront de Saint-Etienne, Lyon, Nîmes, Cournon, Romans, Saint-Chamond, etc.

Fidèles à la tradition, la municipalité d'Allègre et le Vélo-club du Velay préparent activement cette nouvelle édition du Grand prix cycliste d'Allègre qui sera la 61e du nom. En effet, c'est à 1951 que remonte l'organisation de cette course de vogue passée sous l'égide de la FFC. Depuis, le rendez-vous a été fidèlement respecté, sauf en 1968 (pour cause d'« événements ») et en 1984 (pour cause desur le parcours). Cette longévité maintenue contre tous les aléas de la vie moderne (les impératifs de la sécurité routière, la disparition des services d'ordre officiels, la difficulté à recruter des bénévoles) fait de cette épreuve une des rarescyclistes organisées dans le département.

De nouvelles courses, un championnat départemental

Deux nouvelles épreuves auront lieu en prologue de la grande course avec un départ à 13h30 pour les cadets FFC sur 3 tours et à 13h35 pour les minimes FFC sur 2 tours. De plus toutes lesserviront de support afin de désigner les Champions de la Haute-Loire FFC dans les catégories de minimes à seniors. A 15h30, s'élanceront les seniors et juniors FFC sur 5 tours et, comme les années précédentes, les coureurs FSGT partiront quelques minutes plus tard sur 4 et 3 tours, selon les catégories.

Un parcours magnifique mais sélectif de 17 km

Le chiffre record de 120 participants, atteint en 2011, devrait être battu sur cette magnifique boucle. Parcours réservé aux hommes forts, chacun connaît la topographie d'Allègre : quelque soit le parcours, les côtes ne sont pas rares, ce qui fait de ce Grand prix une course très sélective où se sont toujours imposés d'excellents coureurs régionaux, voire d'anciens ou futurs professionnels (Ferdinand Julien, Mariano Martinez, Joël Bernard, Claude Séguy, etc.).

Depuis quelques années déjà le parcours qui part d'Allègre passe par Salettes, Estublat, Malfant (RD21), Fontanet (RF), la réputée côte de Menteyres pour revenir sur Allègre (RD40).

Cette année encore le spectacle promet avec des coureurs de la région, mais également des régions voisines, de quoi assurer un plateau varié et de qualité et de rassembler un large public qui, les organisateurs l'espèrent, sera nombreux sur un parcours élitiste, mais aussi agréable pour les spectateurs, pour un peu que le temps soit au beau.

Cédric Pla (VCV) mène la danse en 2012 et, cette année, qui pour animer la course ?    alt

MP 15 05 2013

Convocation des bénévoles :
A 12h00, pour la mise en place, 12h30 pour les inscriptions et les signaleurs, 13h00 pour les chauffeurs motos et voitures.
Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06 28 35 69 22

 

Nécrologie : Thierry Royer

alt   

Le 10 mai, c'est une foule émue et nombreuse qui se pressait en l'église d'Allègre pour rendre un dernier hommage à Thierry ROYER et entourer sa famille dans la peine.

Thierry était né le 22 janvier 1970, dans une famille nombreuse, bien connue et estimée à Allègre, où il avait passé son enfance et sa scolarité, avant de partir se former à l'école d'hôtellerie d'Yssingeaux ; il avait travaillé dans les métiers de la restauration, avant de devenir boulanger à Langeac ; mais une maladie professionnelle l'avait amené à quitter ce métier.

C'était garçon sensible qui « marchait à l'affectif » et qui attachait beaucoup d'importance à la compagnie de ses copains et à l'amitié. Compagnon agréable, mais à la langue bien pendue, Thierry savait manier un humour caustique et plein d'ironie envers ses camarades qui, à l'enterrement, étaient nombreux et, en cette occurrence, bien tristes. Pour une fois, il ne les aura pas faire rire en se moquant gentiment d'eux !

Célibataire, il était toujours disponible et prêt à rendre service, même dans les moments les plus délicats.

C'était aussi un homme de la nature qui connaissait les bois comme sa poche et un ramasseur-cueilleur de champignons et d'airelles hors pair.

Repose en paix, Titi !

 

Un festival de camions à Allègre

Ce week-end à Allègre, ce n'était pas la fête de Pentecôte, mais la cité médiévale était heureuse de recevoir, pour la 2nde année, un rassemblement de camions organisé par l'association Team Road 43 avec à sa tête Yann Joly.

Cinquante sept camions exposés dans la cour du collège du Mont-Bar venant de Haute-Loire bien sûr, mais aussi du Puy-de-Dôme, de la Drôme, du Gard ou encore du Vaucluse...

De marque américaine ou européenne (Mack, Scania, Man, Iveco, Cummins, Volvo,Man, Renault, Mercedes, DAF, etc.), ces engins rivalisaient de beauté grâce à leur chromes et à leurs peintures décoratives.

Et le public ne s'y trompait pas qui se laissait aller à les admirer véritablement ; il y en avait pour tous les goûts !

Les mini-routiers, modèles réduits télécommandés, étaient aussi de la fête et le public s'est plu à les lancer sur la piste, se prenant un instant pour des professionnels de la route. Durant un instant, Agnès Tallobre s'est vue, sous un tonnerre d'applaudissements, avec le défilé de robes de cocktail créées tout simplement de ses propres mains... Quel talent Agnès !

Ce même public restait complètement ébahi devant la démonstration des grumiers ou bien devant un franchissement d'obstacle de nos soldats du feu d'Allègre.

Et les enfants profitaient au maximum de la journée après être passés par les mains d'Isabelle Leydier et d'Annabelle Da Silva Ribeiro pour des maquillages très remarqués.

Ce fut, en définitive, une expérience très riche entre chauffeurs-routiers, passionnés de belles mécaniques et désireux de faire partager leur bonheur, et le public venu en nombre (pas moins de mille entrées) à leur rencontre.

L'association remercie chaleureusement les sponsors, les chauffeurs-routiers qui se sont déplacés, les bénévoles, le Conseil général, que représentait Marie-Agnès Petit, le club de foot, le collège, la commune d'Allègre, sans oublier l'animateur Éric Exbrayat.
C'est grâce à tous qu'a été possible la réussite de cette manifestation.

camions01 camions02 camions03 camions04

 camions05 camions06 camions07 camions08

NT 14 05 2013

 

Nécrologie : Yvonne MOREAU 

Yvonne Moreau était née en 1921 à Villers-Cotterêts (Aisne) où son père, Régis Malfant, était tailleur de pierres et sa mère, Léonie Marie Fayard, couturière ; mais sa famille était originaire d'Allègre, plus précisément, de la place de la Grande fontaine où résidaient ses grands-parents maternels, Claude Fayard, menuisier et tambour de ville, décédé en 1960, et Anne Marie Passemard, décédée en 1961. Enfant, elle venait souvent à Allègre pour voir ces grands-parents qui la choyaient beaucoup.

C'est dans cette(« Ma vonvon »), dans le village de son enfance, que, tous les étés, Yvonne passait, en compagnie de son mari, Marcel Moreau, ses congés ; Yvonne continua à le faire, même après le décès de son mari, en 2000.

Dans le quartier, on l'appelait « la Parisienne » car toute sa vie professionnelle s'était déroulée à Paris où elle avait été employée à la Sécurité sociale, puis à la CNAV, tandis que son mari exerçait le métier de chauffeur-routier. En 1981, ils s'étaient installés à Marly-le-Roi. Ils ont eu un enfant, Claude.

 

   alt

Elle aimait faire du canevas, tricoter, faire des sorties, des voyages, ou encore jouer à des jeux de société ; elle avait assuré pendant des années le secrétariat de l'association « Les toujours jeunes ». Lui était passionné par les trains miniatures et par la photographie : il a dû constituer une longue série de photos d'Allègre de ces années-là, sans soute parmi les plus complètes ! Il était également bénévole à la Prévention routière où il s'occupait des jeunes

Yvonne Moreau était une personne calme, sociable avec son entourage. Elle avait des amitiés dans le village dont certaines venaient la voir à lade retraite. Elle était, en effet, revenue à Allègre début 2011, car c'était son choix pour finir sa vie dans cettede retraite où elle s'est éteinte le 24 avril 2013, à presque 92 ans qu'elle aurait eus le 25 juin.

Sa famille remercie ses amies et voisins pour leur présence à son enterrement.

 

Etat-civil

Le 22 avril, Clarys CHARRAT est née au Puy-en-Velay. Elle est la fille de Pierre CHARRAT, agriculteur, et de Marina COUBES, domiciliés, 1 place du Marchédial.
Tous nos vœux à Clarys et nos félicitations à ses parents.

alt

Le 18 mars, est décédée au Puy-en-Velay, Marie Denise BERTRAND, épouse Tissandier, domiciliée 15 rue du Fangeas.
Née le 5 août 1924 à Bréchignac (commune de Monlet) de parents agriculteurs, elle avait suivi sa scolarité dans ce village, puis à Allègre.
Le 2 mai 1949, elle avait épousé Jean Tissandier ; ils élevèrent 4 enfants, tout en exploitant l'atelier de ferronnerie du Fangeas et le commerce d'électroménager que deux de leurs fils tinrent jusqu'à ces dernières semaines. Ils eurent la joie de voir leur famille s'enrichir de 5 petits-enfants et 2 arrière petits-enfants.
Discrète, Mme Tissandier laisse le souvenir d'une personne attachante et sans histoire.

Le 23 mars, c'est une pensionnaire de lade retraite, Yvonne CHAMBON, épouse Cartal, qui est décédée. Elle était née le 1er juillet 1921 à Loudes, où elle a été inhumée.

Le 17 avril, Eugénie COURRIOL,veuve Coudert, est décédée, également à lade retraite.
Née le 1er novembre 1924 à Polignac, où elle avait passé sa jeunesse, elle avait épousé Gaston Coudert en 1943.
Ils eurent 4 fils, Michel, Bernard, Denis et Christian, 5 petits-enfants et 5 arrière-petits-enfants ; toute leur vie, ils avaient travaillé ensemble, exploitant une ferme à la Borie (commune de Céaux d'Allègre), puis, à partir de 1957, au Chier.
Personne discrète elle a vécu, sur cette terre, pour leet sa famille.

alt


Le 23 avril, ce fut au tour de Maxime CHAMPRIGAUD de nous quitter après une hospitalisation au Puy-en-Velay. Né à Josat en 1926, il avait passé sa vie comme ouvrier dans les chantiers de bois de la commune. Il a été enterré à Monlet.


Le 26 avril, c'est Jean FARENGE qui est décédé. Il était né au Puy-en-Velay, le 1er juillet 1914. Sans famille, il a passé une bonne partie de sa vie à lade retraite d'Allègre. Il a été inhumé au cimetière où, sur sa tombe, une gerbe du personnel rappelle les 37 ans qu'il a passés dans cet établissement.


Nous présentons nos condoléances affligées à ces familles endeuillées et les assurons de toute notre sympathie.

 

La commémoration de la victoire alliée du 8 mai 1945


Ce dimanche 5 mai, près la messe en l'église paroissiale à la mémoire de tous les morts, le cortège se rendait au monument aux Morts du cimetière où un élève du collège lisait le message du président de l'Union française des Associations de Combattants et Victimes de Guerre (UFAC) :


« Le 8 mai 1945, jour de la victoire, la France était présente aux côtés de ses Alliés, pour participer à la signature de l'acte qui consacrait, solennellement, la capitulation sans conditions de l'Allemagne nazie. En ce 68ème anniversaire de cette victoire qui marqua la fin de la guerre en Europe, rendons hommage à tous les soldats alliés et français de la métropole et des Territoires d'Outre-mer, aux volontaires de la résistance, à tous ceux qui sur terre, sur mer et dans les airs unirent leurs forces pour vaincre le fascisme et le nazisme. Tous les êtres humains disparus, tués sur les champs de bataille, exterminés dans les camps de concentration, massacrés, torturés, fusillés pour actes de résistance, morts en captivité ou écrasés sous les bombardements, méritent notre respect et la fidélité de notre souvenir. Aujourd'hui, le fanatisme religieux, le terrorisme, le réveil des nationalismes menacent la paix, la sécurité des peuples, la liberté et les droits de l'homme. Aussi, fidèle au souvenir de celles et ceux qui ont sacrifié leur vie pour un monde sans guerre et sans haine, l'UFAC appelle tous nos concitoyens à poursuivre le combat en faveur de la Solidarité et de la PAIX ».


Jean-Luc Fraisse, maire d'Allègre, donnait ensuite lecture du message du secrétaire d'État aux Anciens Combattants.
Après le dépôt de gerbe et une minute de silence, la cérémonie se terminait, avec les participants, par le verre de l'amitié.

alt

NT 08 05 2013

 

RENCONTRE CITOYENNE à KROSTITZ

Fondés en 2004, les comités de jumelage du canton d'Allègre et de la commune de Krostitz viennent de vivre en Allemagne leur 12ème rencontre citoyenne, du 27 avril au 4 mai. La délégation du comité d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal comprenait 45 personnes, dont 19 se rendaient pour la première fois à Krostitz, petite ville mitoyenne de Leipzig, au cœur du Land de Saxe.

Voici quels ont été les principaux temps forts de cette semaine franco-allemande : Excursion en Suisse saxonne, région montagneuse de toute beauté, qui surplombe l'Elbe, à proximité de la frontière avec la République tchèque
Visites de Leipzig, cité de Jean-Sébastian Bach, ville de foires etinternationales renommées, capitale culturelle et économique de la Saxe
Découverte de la toute nouvelle usine automobile de BMW, fleuron d'une production automatisée et respectueuse de l'environnement
Rencontre au collège de Krostitz, dans le cadre d'une Journée européenne de la jeunesse et du sport
Concert de l'Ensemble Michaël Praetorius de Leipzig et d'un chœur de Riga, capitale de la Lettonie.

Dans les soirées d'ouverture et de clôture, Michel Chouvier, maire de Vernassal, Jean Duroure, président du comité de jumelage, tout comme Anaïs Besseyre, responsable des jeunes, se sont faits les interprètes du groupe français pour souligner le rôle moteur de l'entente franco-allemande dans la construction européenne, ainsi que le rôle décisif de l'action des citoyens eux-mêmes, pour une Europe fraternelle et pacifique, à la fois plus unie et forte de sa diversité.

En juillet 2014, ce sera au tour du Comité d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal d'accueillir une délégation citoyenne de Krostitz, laquelle sera d'autant plus nombreuse qu'il s'agira de fêter le 10ème anniversaire du jumelage (ainsi que le 25ème anniversaire de la fondation de l'association « Haute-Loire / Leipzig »).

alt

JD 07 05 2013

Des vacances bien remplies à l'Accueil de loisirs des Portes d'Auvergne


Les vacances de printemps viennent de prendre fin ; il est temps de revenir sur les temps forts de celles-ci.
Elles se sont terminées avec 30 enfants lors d'une grande journée « olympiades » pour clore notre thème « Efforts et Réconforts ». Leet la cuisine ont ainsi été au rendez-vous durant ces 2 semaines. Les enfants ont pu mettre en avant leurs talents de cuisinier lors d'une soirée spéciale « un buffet presque parfait » où ils ont préparé de nombreuses gourmandises qu'ils ont, ensuite, dégustées avec leurs familles.
Les poneys sont revenus au Centre et, grâce au soleil, nous avons pu faire une grande balade autour du mont-Bar. Nous sommes aussi allés à la rencontre de l'Accueil de loisirs de Langeac, lors d'un après-midi avec la ludothèque Brin de Ficelle. 70 enfants ont ainsi pu se retrouver autour d'une multitude de jeux géants en tous genres.
Invités par lade retraite d'Allègre, pour un grand loto, nous avons vécu un joli temps d'échanges entre les personnes âgées et les enfants, où chacun a pu repartir avec un petit lot.
Enfin, 9 jeunes se sont retrouvés à Nolhac pour un après-midi sportif au paint-ball, malgré le mauvais temps.
Nous attendons l'été avec impatience pour de nouvelles activités, sorties entre jeunes, camps et bien d'autres !
Déjà prévu pour cet été : pour les 9-14 ans, camp à St Front, du 22 au 26 juillet : trottinette nordique, escalade et bien d'autres activités seront au programme. Attention les places sont limitées, ne perdez pas de temps, renseignez-vous et réservez vos places dès maintenant par courriel  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 04.71.76.88.10

alt alpa-2 alpa-4 alpa-5 alpa-6 alpa-7

 

Art floral à la Merisaie

Vendredi 3 mai, les amis de la Merisaie avaient rendez-vous à la MAS (maison d'accueil spécialisée) d'Allègre pour confectionner ledu mois de mai.
C'est sous les conseils judicieux et les explications avisées de Nadine Ribail que chacun a pu tenter de réaliser une composition au gré de son inspiration artistique. Durant toute la soirée, Mme Ribail a su conduire avec satisfaction toutes les personnes venues pour l'occasion. Au final, ledit "en hauteur" était parfumé avec du lys, du strelidzia (essentiellement cultivé pour sesspectaculaires qui évoquent la tête d'un oiseau tropical), la gerbera (grosse marguerite aux couleurs chaudes)... et, pour la touche finale, deux feuilles d'aralia.
Un bon nombre de personnes s'étaient déplacées pour cette manifestation, par ailleurs honorée de la présence de Christian Marrel, président de l'APAJH 43.
A noter : le dimanche 2 juin, randonnée pédestre : départ à 14h devant la MAS. 

 

                                     alt  alt

NT 06 05 2014

 

Rencontre avec un apiculteur

Les résidents des Deux Volcans souhaitaient rencontrer un spécialiste des abeilles leur expliquant les difficultés actuelles.

Voilà pourquoi, Robert Coudert, apiculteur à Sembadel, était invité ce jeudi 25 avril à lade retraite.

Ayant apporté une ruche, il expliqué patiemment ledes abeilles, les différentes races, les différents miels, le métier d'apiculteur, les risques inhérents à leur élevage comme les  produits chimiques en tous genres, mais aussi fourmis rouges, martre, frelon asiatique.

Les résidents évoquaient leurs souvenirs : Gaston Pigeon racontait qu'un jour, sur un marché, les exposants avaient dû plierquand un vendeur de brioche s'était installé et avait  attiré un essaim d'abeilles ; René Volin se souvient que, lors d'un deuil, l’on mettait toujours un crêpe noir sur la ruche de la maison... L'apiculteur évoquait les coutumes et croyances et clôturait l'après-midi  par une dégustation de miel.

Un bel échange dû au savoir de cet apiculteur passionné.

alt

NT 02 05 2013

 

Les archives de la commune en bon ordre

Ce lundi 22 avril, à l'occasion de lad'inspection que conduit périodiquement dans chaque commune, Martin de Framond, directeur des Archives départementales, s'est déroulée, en mairie, une petite manifestation bien sympathique pour marquer la fin de la réorganisation des archives communales.

La municipalité avait tenu à associer à cet évènement ceux qui, à un moment ou à un autre, ont eu à exercer des responsabilités municipales, notamment Marius Ampilhac et Robert Baylot, anciens maires, ainsi que Danielle Destable, ancienne secrétaire de mairie.

En effet, depuis de nombreuses années, les documents de la commune étaient stockés au sous-sol de l'ancienne mairie, dans un local sombre, poussiéreux, froid et humide où les conditions de conservation n'étaient pas optimales. Les dossiers étaient entreposés en fonction de la place disponible sur les rayonnages, sans plan de classement, ce qui fait que les recherches reposaient sur la mémoire, plus ou moins fiable, des secrétaires de mairie successifs ; ils étaient également volumineux dans la mesure où les pièces devenues inutiles n'étaient pas éliminées au fur et à mesure de la clôture des dossiers.

C'est en 2006 qu'a été engagé cede réorganisation à l'initiative de Jean-Luc Fraisse, alors conseiller municipal. La première étape a consisté à éliminer un volume important de documents devenus inutiles : journaux officiels, revues et périodiques, documentation et circulaires périmés sont partis au recyclage, le tout représentant 6 m3. Ensuite, le tri a été fait entre les documents en fonction de leur date : ceux antérieurs à 1950 ont été versés aux Archives départementales où ils ont rejoint les précédents dépôts de la commune. Les documents postérieurs à 1950 ont été, quant à eux, regroupés par thèmes et classés selon le plan préconisé par les Archives nationales ; cette phase a également donné lieu à la destruction de volumes importants, toujours avec l'aval des Archives départementales. Les documents sont désormais stockés dans des boîtes à archives ; leur contenu détaillé, ainsi que les dates extrêmes des documents qu'elles contiennent, ont été portés sur leur tranche, ce qui, avec l'informatisation et un système de mots-clés, facilite grandement lede recherche auquel doit parfois se livrer le personnel communal. Cet ouvrage a été conduit par le maire lui-même, jusqu'à son terme, en 2013, et a demandé plus de 550 heures de travail. Les deux déménagements nécessités par lesde rénovation de la mairie n'ont pas simplifié les choses, mais les archives se trouvent maintenant installées dans la nouvelle mairie, dans un local propre, protégé de la lumière, ventilé et chauffé, c'est-à-dire fournissant les meilleures garanties pour leur préservation.

Parallèlement, les collections des registres municipaux ont fait l'objet des traitements que leur état rendait nécessaire : reliure ou restauration des pages et des reliures. A ce jour, tous les registres détenus en mairie sont reliés : état-civil (de 1877 à nos jours), délibérations du conseil municipal (à partir de 1839), arrêtés municipaux (à compter de 1925). Toutes les délibérations du conseil municipal ont été répertoriées, ce qui facilite grandement les recherches. De même, ont été établis des répertoires pour les actes authentiques, les déclarations d'intention d'aliéner, les concessions du cimetière, les permis de construire. Un inventaire exhaustif des biens de section a été dressé, village par village. Cea été conduit par le personnel du secrétariat de mairie, Monique Rieu et Joëlle Maurin.

La situation étant maintenant apurée pour le passé, il restera à mettre en place, pour le futur, une organisation utilisant les techniques modernes. Les registres d'état-civil ont déjà été numérisés afin de les préserver de manipulations à force préjudiciables pour leur intégrité. Mais l'étape la plus importante sera la mise en place d'une gestion électronique des documents (GED). La municipalité y réfléchit.

archives-00         Avant  
    archives-01Après
                                                                                                    

alt

JLF 27 04 2013

 

Naissance

Kylian, Michel, Dom PLOTON est né le 14 avril 2013, fils de Dominique PLOTON et de Karine BINAND domiciliés 24 rue du Mont Bar
Tous nos voeux et nos félicitations aux parents

 

LES ENFANTS DE L'ECOLE JEAN MACE PLANTENT


Bâtir à cet âge paraîtrait précoce, mais planter, pas du tout ! Telle est la réflexion menée conjointement par les élus de la commune et les enseignants de l'école laïque Jean Macé.

La mairie avait posé sa candidature dans le cadre d'un appel à projets lancé par l'office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe en lien avec la Fédération nationale des Communes forestières de France et d'autres partenaires privés.

Notre projet, consistait à réaliser des plantations d'arbres dans des lieux destinés aux enfants : le parc de jeux de Fonteline, le plateau de départ du Cheminarbre, à Bar, et la forêt du mont Baury. Il a été retenu.

Nous avons reçu gratuitement cinquante plants d'essences locales parmi lesquelles une majorité de feuillus. Les enfants de l'école ont déjà été destinataires d'un magnifique livret pédagogique individuel mettant en évidence le rôle primordial de la forêt pour l'homme. Planter un arbre est une action des plus significatives pour l'avenir de la planète et des êtres humains qui, en principe, devraient encore l'habiter longtemps, à moins que...

La demi-journée de plantation s'est déroulée le jeudi 11 avril. L'encadrement était assuré par un professionnel de la forêt, M. Flachon, agent ONF, par un bénévole voisin de Fonteline, Marcel Nozy, par quelques élus et par les enseignants de l'école. Voilà pour les enfants une occasion supplémentaire de mettre en application la pédagogie dite « de la main à la pâte » chère à Georges Charpak.

Un goûter a conclu l'après midi.

Les élus remercient les enfants et tous les participants. 

 alt  plant2  

GM 15 04 2013

Les bûcherons ont envahi Baury


La forêt communale du mont Baury méritait une mise en sécurité et un nettoyage. M. Flachon, agent ONF, avait marqué une quarantaine de résineux dont la destination ne pouvait être autre que du bois de chauffage. La mairie a donc lancé un appel aux habitants des quartiers les plus proches : le château et la rue Notre Dame de l'Oratoire. Huit d'entre eux ont répondu favorablement. Ils se sont donc retrouvés deux samedis consécutifs pour lesexécutés en commun : abattage, débardage, ébranchage, tronçonnage et élimination des branches. En dépit d'un temps exécrable - pluie, neige, brouillard - nos vaillants bûcherons ont mené rondement et dans la bonne humeur le chantier. Le partage du produit, attribué par la commune pour l'euro symbolique, s'est effectué par tirage au sort des lots.

Voilà un bel exemple decollectifs servant entre autres à resserrer les liens entre voisins dans une société à l'individualisme exacerbé.
Une expérience à renouveler, ici ou ailleurs, et à l'occasion d'actions aussi diverses que variées en direction de notre environnement en général.

GM 08 04 2015

Débardage sur le Mont Bar

Depuis ce vendredi 12 avril 2013 ; renouveau sur le Mont Bar qui change d'aspect avec un nouveaude printemps. 

Vue d'Allègre voici ce que l'on aperçoit.
Vendredi 12 avril début des travaux

Le Mont Bar : un nouveau look- Le mont Bar : un nouveau look

Samedi 13 avril : c'est terminé

Un nouveaude printemps- Débardage sur le Mont Bar

 Plus impressionnant : deux vidéos dans lesquelles on voit l'engin de débardage à l'oeuvre

AB 04 2013

 Une précision à l'intention de notre ami Alain et de tous ceux qui ont pu s'interroger
à propos de cette coupe :

L'activité de cette machine est effectivement impressionnante
Mais il faut savoir pourquoi cette parcelle "est coupée à blanc" (avec l'autorisation de la mairie). En fait, il y a 2 raisons :


• ces arbres, plantés trop serrés, sur des terrains mal exposés et peu propices aux résineux, jamais éclaircis, étaient en très mauvais état sanitaire ; compte tenu de cet état, il n'y avait pas d'autre solution que cette forme de coupe. Pratiquer une coupe sélective aurait "fait rentrer le vent dans le bois", d'où de nombreux arbres cassés en prévision ;
• pour ces raisons, cette zone (sous le talus), a été classée en zone interdite du règlement de boisement parce que trop proche des maisons, tout comme la zone située en-dessous du chemin, plus au Sud, là où plusieurs plantations ont été coupées à blanc l'an dernier, pour les mêmes raisons; celles-ci ont été acquises par un agriculteur pour être dessouchées et converties en prairies, ce qui aura l'avantage de dégager le vue que l'on a sur le bassin du Puy depuis le bourg.


JLF 13 04 2013

Dans la presse nationale

Le magazine Le point a publié, dans son édition du 14 mars, un dossier spécial consacré à « L'artisanat, une chance pour la France ».
Dans ce dossier figure un article sur l'entreprise Marius Ampilhac et fils.
Chacun connaît cette entreprise à Allègre et dans la région.
Elle a effectué de nombreuses réalisations pour la commune et, récemment, elle a participé à la rénovation de la mairie à la satisfaction de tous.
Actuellement, elle conduit la partie gros-œuvre de lade santé en construction pour laquelle elle a été retenue sur appel d'offres

point-couv
alt

 

Remise de survêtements au SCA

L'équipe de foot d'Allègre s'est vue offrir, ce vendredi 22 mars, au bar « la Récré », à Allègre, de superbes survêtements, par les commerçants etde la cité médiéval et alentours (PMU : Alain Gidon ; Hervé Trescartes : menuiserie-plaquiste-carrelage et Philippe Monatte : électricité générale).
Les joueurs et les dirigeants du SCA remercient les sponsors pour cette attribution.
La soirée s'est terminée par le verre de l'amitié offert par le club.

 

sca-01

NT 23 03 2013

 

MICRO-CRÈCHE "LIBELLULES ET PAPILLONS"

La micro-crèche Libellules et Papillons située dans des locaux spacieux de ladu mont-Bar a mis en place sa première action passerelle, cette semaine, avec la directrice de l'école. Trois enfants, Léna, Simon et Victoire, âgés de deux ans et demi à trois ans, accompagnés par Julie Vlassoff et Agnès Allart (cette dernière pour les trajets à pieds) ont pu partager deux heures lundi, mardi et jeudi matin, aux côtés des futurs copains de PS de l'école d'Allègre jusqu'à l'heure de la récréation.
Sous le regard bienveillant de Julie, assistante d'éveil, qui se tenait non loin des petits écoliers, Victoire, Simon et Léna ont pu découvrir leur future classe et faire connaissance avec Isabelle Goux, la maîtresse, et Isabelle Leydier, aide maternelle. Toutes deux ont offert aux enfants, qui se rendront à l'école dès la semaine prochaine deux matinées par semaine dans un premier temps, un accueil chaleureux ; l'équipe de la micro-crèche tient à les remercier.
Les professionnelles ont ainsi souhaité proposer aux familles un accueil périscolaire dès la sortie des classes, à midi et à 16h15. Les enfants seront pris en charge jusqu'à l'arrivée des parents ou de leurs familles d'accueil à la fin de la journée.
La micro-crèche fonctionne depuis fin août dernier et a pu accueillir 21 enfants âgés de 10 semaines à trois ans et demi.
Marion Bonnet, Nathalie Dessimond et Julie Vlassoff reçoivent actuellement 19 enfants dont 15 sont originaires des communes d'Allègre et Céaux d'Allègre. La micro-crèche est ouverte de 7h30 à 18h30, du lundi au vendredi. Elle répond à un besoin de garde ponctuel ou régulier, permettant aux parents de se rendre à leuren toute quiétude. L'accueil permet aussi à un parent de suivre une formation professionnelle, de socialiser quelques heures par semaine son enfant, de donner à la maman la possibilité de se dégager un peu de temps libre ou même de rendre service à une famille dont l'assistante familiale a dû suspendre momentanément son activité.
Libellules et Papillons, dont l'agrément actuel est de 6 enfants, dépend de l'Association Les Enfants des Portes d'Auvergne (et fédérée par l'ADMR). Cette association, présidée par Marie-Claire Ramousse, gère aussi le Multi-Accueil Mille Couleurs, situé à Saint-Paulien et dont la directrice est Nathalie Renucci, ainsi que le RAM Les P'tits Sourires dirigé par Anne-Sophie Grand (regroupement de 44 assistantes maternelles en activité sur le territoire).
Pour tous renseignements, vous pouvez contacter la responsable Agnès Allart au 07 86 11 82 64.

alt

NT 26 03 2013

 

Assemblée général du Crédit agricole

 

Le mercredi 6 mars, les sociétaires et clients de la caisse locale d'Allègre étaient venus nombreux assister à l'assemblée générale annuelle.

Le président René Charroin entouré de Gérard Borie, directeur de l'agence d'Allègre, accueillait M. Franck Bertrand, directeur général-adjoint, Daniel Gravier, administrateur de la Caisse régionale, Thierry Michejda, directeur de secteur.

Le président ouvrait l'assemblée et donnait la parole à Jean-Luc Fraisse, maire d'Allègre qui présentait sa commune, ses projets, ses réalisations en cours, tout en remerciant le pour son accompagnement financiers.

Le directeur d'agence, présentait le compte de résultats 2012 de la caisse locale, ainsi que le bilan. Il soulignait la rémunération des parts sociales fixée à 2,75%.

M. Michejda, présentait quant à lui les résultats de la Caisse régionale. Deux vidéos s'en suivaient, "Ma banque", "L'épargne", suivies avec beaucoup d'intérêt par l'assistance.

M. Gravier, présentait l'office sociétaire, ses avantages, la carte liée qui renouvelle l'engagement solidaire de la Caisse régionale auprès de l'espace solidarité passerelle en versant 2 centimes pour chaque utilisation.

M. Bertrand, répondait avec précision aux questions posées, apportant à chacun un maximum d’informations.

Cécile Ampilhac, Mireille Laurent, Gérard Besqueut voyaient leurs mandats d'administrateurs renouvelés, rejoints par Christophe Bard et Joël Bertrand, élus pour leur premier mandat.

Cette assemblée se clôturait par un moment de convivialité autour d'un repas servi par le restaurant Coudert-Monatte.

alt  cam02

 

Visite de la carrière de Ringue

Ce dimanche 24 mars, l'Office dedes Portes d'Auvergne avait organisé unede la carrière de Ringue.
Il s'agissait là d'une occasion rare de visiter un lieu habituellement interdit au public, pour des raisons de sécurité que l'on comprend aisément ; mais l'exploitant, les Carrières Perrachon de Craponne, avait, cette fois-ci, fait une exception et autorisé la visite.
Une bonne soixantaine de personnes avaient répondu à cette invitation, parmi lesquelles Marie-Agnès Petit, conseillère générale, Jean-Luc Fraisse, maire d'Allègre, Michel Bérodot, maire de Sembadel, Roger Maurin, président de l'OT.
Il faut dire qu'en plus, le guide était de qualité puisqu'il s'agissait de Jean-Noël Borget, du CPIE du Velay, géologue reconnu et spécialiste du volcanisme en Velay.
Leest exceptionnel ; il a fortement impressionné les participants, avec un front de taille de 40 mètres de haut, des orgues spectaculaires, certainement parmi les plus belles que l'on puisse observer en France.
Des explications plus larges ont permis de resituer ledans son environnement : le mont-Bar, le volcanisme dans le secteur d'Allègre et dans le Velay.

ringue19-a  ringue26-a

ringue29-a   ringue31a

ringue32-a   ringue37-a

 

JLF 24 03 2013

 

Nécrologie

C'est une personnalité hors du commun qui nous a quittés en ce mois de février 2013. Le 7, en effet, Jean-Baptiste Mathieu s'est éteint à Paris, à l'âge de 92 ans. Il a été enterré à Groslay (Val d'Oise).
Né à Caire, le 10 avril 1920, dans une famille d'agriculteurs de cinq enfants, il a suivi sa scolarité à Monlet, puis à l'Institut agricole de Vals, avant d'entrer dans la congrégation des frères des Écoles chrétiennes, ce qui l'amènera à suivre des études en Sorbonne.
Il est arrêté à Moulins (Allier), le 28 février 1943, en tentant de franchir la ligne de démarcation pour se rendre dans sa famille, en zone libre et alors qu'il venait d'être appelé au STO.
Il est emprisonné à Moulins, dans la prison de la Malcoiffée, de sinistre mémoire. Le 9 mars, il est transféré dans les locaux de la police de la rue des Saussaies, à Paris. Arrivé, le 10 mars, au camp de Royallieu, à Compiègne, il est envoyé en déportation, le 18 avril 1943, au camp de Mauthausen (Autriche). De là, le 3 juin, étant considéré comme faisant parie des plus aptes à travailler, il orienté sur le camp de Loibl-Pass (matricule 26 864), à la frontière de l'Autriche et de la Yougoslavie. Il est affecté à desde terrassement, puis au creusement d'un tunnel à la main, sous la garde des SS à tête de mort dans des conditions extrêmement difficiles, dans le froid en hiver, sous une chaleur accablante en été. Mais, pire que cela, le quotidien des camps, c'était aussi la mort par la faim, leforcé, la maladie, les coups, quand ce n'étaient pas la torture, la pendaison, les fusillades, les expériences médicales... Cet enfer ne prendra fin qu'au début de mai 1945, date de la libération du camp par les Partisans yougoslaves, bientôt rejoints par les troupes anglaises.
Cette période de son existence l'avait fortement marqué et, s'il en parlait peu dans la vie privée, il participa, pendant de nombreuses années, à l'organisation, par l'Amicale de Mauthausen, dedans les « camps de la mort » à l'intention d'élèves et de leurs enseignants professeurs d'histoire-géographie. De même, il est souvent venu raconter et témoigner de cette histoire, à Allègre, devant les élèves de l'École laïque Jean-Macé.
A son retour, il pesait 47 kilos ! Après avoir passé 3 ou 4 mois à Caire, afin de reconstituer ses forces, il regagne Paris où il enseigne pendant de nombreuses années.
Au début des années 60, nouveau changement dans sa vie : il entre au CNRS où il travaillera, en tant qu'ITA dans une équipe pluridisciplinaire de recherche en sciences économiques, jusqu'à la fin de sa vie professionnelle, en 1983. A la retraite, il demeure toujours à Paris, mais il conserve un fort attachement pour « son pays » de Monlet et d'Allègre où il fait de fréquents séjours, dans sadu quartier du Château ; il effectue également de nombreuxà travers le monde qui lui permettent d'assouvir sa soif de connaissances et son empathie pour les hommes, quels qu'ils soient ; il en ramenait aussi de superbes cannes qu'il achetait ou qu'il sculptait sur place, toujours avec de superbes pommeaux, et qui venaient enrichir une collection très personnelle. Sans doute, un acte fidélité envers son enfance à Caire où, comme tous les enfants gardant les vaches, il confectionnait des cannes avec des branches de noisetiers !
De caractère gentil, il entretenait avec tous des relations cordiales. Esprit curieux, disert, empreint d'un grand humanisme en partie dû, mais pas seulement, aux épisodes tragiques qu'il avait connus, Jean Mathieu était une personne attachante que l'on prenait plaisir à rencontrer et avec qui il était agréable de discuter, tant son amabilité et son ouverture sur le monde faisaient de lui un compagnon agréable.
A sa famille, nous présentons nos condoléances attristées, ainsi que l'expression de notre bien vive sympathie.

jean-mathieu    alt

Jean-Baptiste Mathieu, en compagnie de Marie-Jo Chombart de Lauwe, grande résistante, 
déportée à Ravensbrück, puis à Mauthausen, présidente de la Fondation pour la mémoire
de la déportation.prise en 1998, à l’occasion d’un voyage à Mauthausen organisé
par l’Amicale des Anciens déportés

 

Don du sang


L'amicale des donneurs de sang d'Allègre avait organisé, sous l'égide de l'Établissement français du Sang (EFS), ce mardi 19 mars, une matinée de collecte du précieux liquide vital au Centre George Sand.
Une trentaine de personnes dont 2 nouveaux donneurs ont effectué cet acte de générosité dont chacun sait combien il est important pour sauver des vies. Comme à l'accoutumée, la collecte était bien organisée et après le don, les personnes étaient dirigées vers les tables de restauration ou sandwiches variés, fromage, gâteaux, café et jus de fruits venaient apporter quelque réconfort après le don.
La matinée se terminait par un appel de Claude Bussac, président de l'association locale, à un rajeunissement des donneurs. On peut donner son sang à partir de 18ans ! Déjà, idéalement, il serait bienvenu que chaque donneur participe deux fois par an à une collecte pour couvrir nos besoins. Il faut répéter partout que le don du sang demeure extrêmement important, pour sauver des vies !
Une prochaine collecte aura lieu le mardi 9 juillet, de 16h30 à 19h00, au Centre George Sand.

alt

 

NT 21 03 213

 

Loto du comité de jumelage : une belle réussite

Ce 17 mars, l'assistance était nombreuse au Centre George Sand : environ 140 personnes.
Bravo et merci de tout cœur à l'équipe intercommunale d'organisation, aussi dévouée qu'expérimentée : Michel et Michel, Josette et Mireille, Denise et Simone, sans oublier le jeune Arthur ! ; à Marie-Agnès, qui a su faire régner une ambiance conviviale et chaleureuse tout au long de l'après-midi ; à toutes celles et tous ceux d'entre vous, qui ont apporté leur généreuse contribution, en donnant des lots ou en confectionnant des pâtisseries.

alt

JD 19 03 2013

 

Un forum des métiers des parents et de l'égalité garçons filles au collège du mont-Bar

De nombreuses actions sont conduites tout au long du cursus collégien dans le but de préparer les élèves à leur orientation post-3ème. C'est à ce titre qu'a été organisé, le mercredi 13 mars, pour les élèves de 4ème et de 3ème du collège du mont-Bar, à Allègre, un forum des métiers des parents et de l'égalité garçons filles.
En effet, les élèves ont bien souvent une vision erronée, déformée, voire caricaturale du monde duet des métiers pratiqués localement. Par ailleurs, en lien avec la Communauté des Communes des Portes d'Auvergne, ce forum a été lié au thème de l'égalité garçons filles. Aujourd'hui, les filles peuvent accéder à toutes les études et à tous les domaines professionnels. Or, des disparités fortes entre filles et garçons persistent dans les choix de formations et de professions. Trop souvent des a priori guident les choix professionnels entre les métiers dits « féminins » et ceux dits « masculins ». En bref, les filles réussissent mieux dans leur scolarité, mais leur orientation est différente et beaucoup moins diversifiée...
C'est pour ces deux raisons qu'il a été donné aux élèves de rencontrer, en petits groupes et selon leurs propres vœux, quatre parents parmi une vingtaine venus présenter leur métier (menuisière, routière, infographiste, réalisateur TV, chefs d'entreprises, gendarme et policier, sapeur pompier, relaxologue ....) ; parmi eux, un certain nombre de femmes exerçant des fonctions considérées comme plutôt masculines.
Outre l'information apportée aux élèves, cette matinée a permis aux membres de l'équipe pédagogique et aux parents de renforcer les liens qui les unissent dans le cadre d'une réelle communauté éducative.
De l'avis de tous, il s'est agit là d'une opération à renouveler.

metiers

 

Le samedi 16 mars, le collège du mont-Bar ouvrait ses portes

Samedi dernier, de 9h00 à 13h00, le collège du mont-Bar a ouvert ses portes aux familles des actuels élèves de CM2 et futurs élèves de 6ème. L'ensemble des personnels de l'établissement (professeurs, vie scolaires, agents, cuisines, infirmière, etc.) se sont tenus à la disposition des familles venues visiter l'établissement et rencontrer l'ensemble des interlocuteurs porteurs de nombreuses questions : « Est-il vrai que les élèves bénéficient d'une cuisine traditionnelle à la cantine ? Quels sont les programmes de la classe de 6ème ? Qu'est-ce que la section des Jeunes Sapeurs-pompiers ? Quels sont les divers projets pédagogiques en cours ou à venir ? Etc. »
Les futurs collégiens et leurs familles pouvaient ainsi connaître de façon plus concrète ce qui fera leur quotidien dès le mois de septembre prochain. En attendant la rentrée, rendez-vous est donné à l'ensemble des élèves de CM2 des écoles du secteur du collège d'Allègre, le 16 avril prochain, journée qu'ils passeront à nouveau au collège en compagnie de leurs actuels camarades de 6ème dans le cadre d'un « Défi' collège » organisé autour de la pratique des disciplines enseignées dans l'établissement.

alt  jpo2

  jpo4  jpo5

jpo3

NT 19 03 2013

 

Repas de printemps du club des Amis du Mont Bar


Comme chaque année, pas moins de 70 personnes avaient répondu, ce mardi 12 mars, à l'invitation du président Marcel Garnier à participer au traditionnel repas de printemps organisé à Céaux d'Allègre.
Le président souhaitait la bienvenue à tous et faisait un tour d'horizon des questions d'actualités avant de laisser place à la dégustation du menu, composé de lapin chasseur, menu qui, on s'en doute, ne manquait pas de ravir les papilles des convives. Repas assuré par le restaurant Coudert-Monatte.
Tout au long de l'après-midi place à la chanson et aux divers jeux de société, ingrédients indispensables pour passer un bon moment de convivialité.
Prochaine manifestation le 25 avril à midi pour le repas choucroute au Centre George Sand.

alt  repas-printemps-3

repas-printemps-2

NT 18 03 2013

 

Nécrologie

 

alt  

Mme Andrée Fargette est décédée, le 23 février, après un court séjour à lade retraite de Craponne.

Andrée Rolhion était née le 23 juillet 1930, à Ambert. Institutrice de formation, à sa sortie de l'école normale du Puy-en-Velay, elle avait débuté ca carrière à Freycent, commune de Rauret ; puis, elle avait enseigné à Varennes, de Monlet, puis à l'école de Menteyres et à l'école de filles d'Allègre. Elle avait ensuite intégré le cours complémentaire d'Allègre, sous la direction d'Adrien Faure. En 1967, elle avait fait partie des premiers enseignants du collège du mont-Bar. Elle a terminé sa carrière dans ce même établissement, en tant que professeurs des écoles où elle avait enseigné le français et l'histoire-géographie. Elle avait été admise à faire valoir ses droits à la retraite en 1985.

 

Le 16 août 1958, elle avait épousé Jules Fargette à Allègre. Tous deux ont eu un fils, Jean-Pierre, chirurgien-dentiste à Chamalières, et deux petites-filles, Laure et Marie.
Mme Fargette était une bonne enseignante, respectée de ses élèves ; de bon contact et toujours d'humeur égale, elle était aussi une bonne collègue. Plusieurs camarades de promotion de l'école normale, ainsi que d'anciens collègues du collège avaient, d'ailleurs fait le déplacement d'Allègre, pour assister à son inhumation qui a eu lieu le 26 février. C'était aussi une personne discrète, de commerce agréable, très appréciée de toute la population et une bonne voisine.

 

Le mardi 5 mars ont eu lieu les obsèques de Denise Meyssonnier, fille de Jacques et Victoria Meyssonnier, respectivement maréchal-ferrant place de la Grande fontaine et commerçante rue Porte-de-Monsieur.

Née à Allègre le 24 février 1935, elle s'était mariée, en 1957, et avait eu deux enfants, Bernard et Christine, et sept petits-enfants. Elle était la sœur de Lucienne (Lulu) Michel et de Jacqueline Guinamand. Elle avait fait carrière à la Poste, successivement dans l'Ain, dans l'Aisne, en Isère, puis à Saint-Just-Malmont et, enfin, au Puy-en-Velay.

Le 25 février, est survenu à lade Retraite d'Allègre, où elle vivait depuis une dizaine d'années, le décès de Mme Sidonie Dumas, à l'âge de 92 ans.
Née à Cayres, le 1er janvier 1921, Mme Dumasavait eu une fille, Simone, qui vit au Puy-en-Velay.
Elle a été inhumée au cimetière d'Allègre.

 

Est décédée hors commune, Mme Vernière-Delorme, née le 17 juillet 1952 à Saint-Just-près-Brioude ; elle était domiciliée 1 rue du mont-Bar depuis novembre dernier.

 

A ces familles, nous présentons toutes nos condoléances, ainsi que l'expression de notre bien vive sympathie.

  

Un nouveau gendarme à la brigade de gendarmerie

Depuis le 1er mars 2013, le Gendarme adjoint volontaire Pierre CAIGNEC a pris ses fonctions à la brigade de gendarmerie d’Allègre. 

Originaire de Béziers (Hérault), âgé de 21 ans, il a suivi sa formation initiale à l'école de gendarmerie de Tulle (Corrèze).

Nous lui souhaitons une bonne adaptation parmi nous.

 

alt

NT 05 03 2013

Boxe française : une chamionne d'Auvergne à Allègre

Depuis le week-end dernier, notre cité compte une chamionne d'Auvergne en boxe française, catégorie Poussins. 

Marine Faure, licenciée à la Savate du Velay, habite à la Mouteyre. Son papa travaille à la MAS.

Toute nos félicitations !

marine-faure

Pour en savoir plus, lire l'article de zoomdici.fr

 

La saison des bugnes avec les Amis du Mont-Bar


Vendredi 15 février, comme chaque année, le club des Amis du Mont-Bar recevait les Amis du secteur composé de 7 clubs : Allègre, Céaux-d'Allègre, Borne, Bellevue, Polignac, Saint-Geneys et Saint-Paulien. Beaucoup de participation, avec pas moins de 160 personnes qui se trouvaient réunies au Centre George-Sand.

Mme Élisabeth Soubeyre, présidente de secteur, souhaitait la bienvenue à tous, présentait les présidents des différents clubs et finissait son discours sur le souhait que cette année leur donne le dynamisme, la force d'avancer et de progresser, pour développer les clubs qui doivent jouer leur rôles de rencontre et d'accueil. Elle remerciait le club d'Allègre pour cette journée de convivialité autour de bugnes et autres friandises. Au cours de l'après-midi, la médaille de la journée de la forme était remise à Noémie Gardès, présidente du club de Céaux-d'Allègre, et à Simone Porale, adhérente du club de Saint-Geneys. C'est dans la bonne humeur que continuait ce beau jour avec quelques pas de danses et jeux.

A noter : la belote éliminatoire le 26 mars à Polignac, suivie de la belote finale le 17 avril à Paulhaguet.

 

bugnes-secteur-1 bugnes-secteur-2

bugnes-secteur-3  

bugnes-secteur-4

NT 19 02 2013

 

École toute pêche d’Allègre

Dans le cadre dude la pêche organisé à Clermont-Ferrand, les 19 et 20 janvier, l'école de pêche de Saint-Pal-de Senouïre-Allègre a été présente sur le stand de la Fédération française de pêche à la mouche (FFPML). , avec son atelier de montage de mouches.

Elle a reçu la médaille de la Fédération nationale de la pêche des mains du Vice-président national, Jean-Pierre Doron, qui a remis cette distinction au jeune Florent Paulet entouré de Pascal Cornut, président de l'AAPPMA de Saint-Pal, d’Antoine Lardon, président de la Fédération départementale de la Haute-Loire, et de Jean-Gilles Rix, animateur de l'école de pêche à la mouche).

L'année 2013 sera placée sous le signe de l'innovation pour cette école, car elle vient de recruter Philippe et Yves pour animer les cours de pêche au coup, pêche à l'anglaise, pêche aux carnassiers et pêche au toc...

Tous ceux qui désirent s'inscrire pour l'année 2013, peuvent téléphoner à l'AAPPMA de Saint-Pal-de Senouïre, prendre contact avec Jean-Gilles Rix via lede l'école de pêche : ecole-de-peche.fr  ou se présenter au Centre George Sand les samedis après-midi, en semaine paire. Ouvert à tous, entre 10 et 99 ans !

Pour l'année 2013 l'école de pêche a son plan d'eau privé de 1ha avec 1,5 t. de gardons ; un lâcher de truites est prévu. L’école pêchera également dans la Senouïre, l'Ance du Nord, l'Allier... Il est prévu un déplacement aude la pêche à la mouche à St Etienne, ainsi qu’une pêche aux écrevisses, lad’une pisciculture, de la salmoniculture...

Tout le matériel de pêche, cannes, matériels et matériaux pour la pratique des différents ateliers sont à la disposition des pêcheurs : vous pouvez venir les mains dans les poches !

L’école de pêche à la mouche est l'école de la nature. Rejoignez-la et consultez soninternet pour voir les sorties 2013.

Bonne saison de pêche 2013 !

 

alt

 

Carnet bleu

 

Nous avons appris la naissance , le 13 février 2013, d'Avelino, Michel MARQUES, fils de José MARQUES et de Rachel PIGEON, domiciliés 14 rue Porte de Monsieur

Tous nos voeux au bébé, ainsi que nos félicitations aux parents

 

Avec la classe 87

Mais quel âge ont-ils ? 30 ans, 40 ans ou bien 45 ans ?

Eh oui, se réunir et passer un moment de convivialité, c'est ce qu'a proposé Joël Martin, ce samedi 9 février, aux classards et classardes nés en 1967 pour fêter comme il se doit leurs 45 ans.

Résidant sur le canton ou revenus pour les circonstances de leur "exil", ils n'étaient pas moins d'une trentaine à avoir répondu présents. Le rendez-vous était à la salle polyvalente de Céaux d'Allègre dans une ambiance bien sympathique.

La soirée débuta par un apéritif et ses feuilletés, suivis de mets aussi fins que savoureux servis par le traiteur « Les airelles », d'Ambert. Un véritable délice pour le palais fort apprécié par ces connaisseurs.

Chacun a pris du plaisir à retrouver des "potes" perdus de vue depuis un temps. Tous n'ont pas pris une ride, pas perdu le rythme et ont dansé jusqu'au bout de la nuit sur des airs endiablés avec, il faut le dire, un DJ bien disjoncté, mais vraiment singulier. C'est dire si ce samedi soir s'est déroulé dans la joie et la bonne humeur comme un ressenti des rayons de soleil au printemps, à tel point qu'il fut difficile de croire en partant que le paysage de Céaux était devenu féeriquement hivernal.

alt

 

NT 12 02 2013

 

Au Judo-club des Portes d'Auvergne

  alt

10 enfants du Judo-club des Portes d'Auvergne, d'Allègre et de saint-Paulien, étaient engagés lors de l'animation départementale de Blavozy rassemblant, sur la journée, quelques 190 judokas du département.
Les résultats du club, toujours à la hauteur des espérances, ont été les suivants :
Mini-poussins
 : étaient présents Timothé Favier, Dorian Pastre, Simon Madru et Théodore Roméas (pas de classement).

Poussins : Anatole Charreyre 1er ; Allan Nourry ; Sigaud Baptiste ; Dollet Jean ; Huart Aimeline.
Benjamins : 2nd ; Charreyre Jules 3ème.

Le club félicite tous les participants pour leur engagement et leurs bons résultats en ce début d'année.

blavozy-2  

Nécrologie

Le 7 février, est décédée au Puy en Velay, Germaine dite Francine GRAVIER, veuve BONHOMME, née à Borne le 10 décembre 1928.

Ses obsèques se sont déroulées le lundi 11 février en l'église d'Allègre, suivies de l'inhumation au cimetière de Loudes.

Mme Bonhomme, qui résidait, il y a encore peu dans sade la place d la Grande fontaine, était une femme de caractère et travailleuse. Pendant une partie de sa vie, elle avait tenu une épicerie rue Porte de Monsieur, « l'Alimentation stéphanoise ».

Elle avait eu une fille, Annie, épouse de Georges Fuzet, boulangers retraités à Brioude, et deux petits-enfants.

Toutes nos condoléances et notre sympathie à la famille.

 

Banquet des 65 ans

Le temps hivernal de ce dimanche 10 février n'a pas arrêté les classards de la 67 du canton. Pas moins d'une quarantaine de convives se sont retrouvés au restaurant "Coudert-Monatte". Ce rendez-vous festif réunissait les classards autour d'un délicieux repas préparé par Josiane Monatte et son équipe. Tout au long de l'après-midi, les discussions se sont engagées autour des souvenirs de jeunesse, de vie professionnelle ou autres faits, et combien générateur de cohésion et d'amitié. Pour certains les blagues étaient de la partie engendrant bien des fous rires et tous ceci agrémenta par une animation de circonstance. Les classards se sont séparés tard dans la soirée engagement étant pris de remettre le couvert dans 5 ans au plus. Et chacun de se souhaiter mutuellement bon vent.

alt


NT 11 02 2013

 

Les pêcheurs préparent la nouvelle saison

Le dimanche 3 février, à la salle de mairie, avait lieu l'assemblée générale de la société de pêche d'Allègre "La truite des deux Bornes".

Le président remerciait les personnalités présentes : Marie-Agnès Petit, conseillère générale, Pascal Cornut, président de la société de pêche de Saint-Pal de Senouïre ; le maire, Jean-Luc Fraisse, étant excusé.

Le bilan moral de l'année écoulée fait apparaître une baisse significative du nombre de pêcheurs au sein de l'AAPPMA, mais aussi au plan d'eau de Langlade.

Suite à la démission de plusieurs membres du bureau, il a été procédé à de nouvelles élections. Nouveau bureau : Pierre Cathaud, président ; Jean-Paul Rousson, vice président ; Robert Baylot, trésorier ; Annie Cathaud, trésorière adjointe ; Michel Borie, secrétaire ; Fernand Giraud, membre ; Jérôme Boyer et Laurent Devidal, commissaires aux comptes.

Nouveaux tarif desde pêche sur le plan d'eau de Langlade : carte annuelle : 80€ ; carte jeune annuelle : 65€ ; carte journalière 20€ et carte60€.

Lesde pêche cette année auront lieu les 2 et 29 juin après-midi, ainsi que les 13 et 11 août. Le nettoyage du plan d'eau s'effectuera courant du mois d'octobre.

Un lâcher de truites sera effectué le samedi 23 février dans la Borne orientale uniquement (les lâchers dispersés n'étant plus autorisés) ; le rendez-vous est fixé à 14h00, devant le restaurant Leydier.

L'assemblée s'est terminée par le verre de l'amitié.

alt

 

Carnet bleu

C'est avec plaisir que nous apprenons la naissance de Tristan, Emile, Raphaël RENAUX qui a ouvert ses petits yeux le 30 janvier à 22h47, à la maternité du Puy-en Velay.

Ce petit bout de chou qui mesure 49,5cm pour un poids de 3,670kg est la fierté des ses parents. 

En effet, il s'agit du petit garçon de Delphineet Sylvain RENAUX, gendarme à la brigade d'Allègre, tous deux domiciliés 3 rue Grellet de la Deyte.

Toutes nos félicitations aux parents et grands parents et nos vœux au petit Tristan.

NT 04 2 2013

 

Gros succès pour le loto de l'amicale des Sapeurs pompiers

Cartons plein ou presque pour le loto de l'Amicale des Sapeurs-pompiers d'Allègre ce dimanche 27 janvier au Centre George Sand. Toute l'équipe de Raphaël Saby, président de l'amicale, peut être satisfaite de la participation avec pas moins de 200 joueurs qui, tout au long de l'après-midi, ont eu les yeux rivés sur les cartons.

Ce loto a offert comme toujours une occasion de passer un bon moment. Boissons et crêpesétaient très appréciées des petits comme des grands gourmands. La tablettea été remportée par Yvette Bonhomme ; Linda Malhomme est partie avec un aspirateur Dyson ; l'appareil photo numérique a été gagné par Nathalie Trescarte, ainsi qu'un pèse-personne digital ; Marie-Agnès Petit s'est vu remettre unePSP ; Nadine Tallobre est repartie avec l'appareil à raclette ; le lecteurest allé à Élisabeth Carpentier, etc. Bien d'autres lots ont été distribués durant l'après-midi.

Tout au long des parties, Sylvain Trescarte et Cyprien Ayel donnaient à deviner le poids du jambon (6,680kg) et c'est Patrick Farget qui fut l'heureux gagnant. L'Amicale des Sapeurs-pompiers a remercié très chaleureusement toutes celles et tous ceux qui ont joué, ainsi que les commerçants pour leurs dons de lots et aux personnes qui, par leur aide ou leur soutien, ont contribué à la grande réussite de cette journée.

Date à retenir : le 15 juin 2013, avec le 97ème Congrès départemental des Sapeurs-pompiers qui sera organisé par le Centre de Secours d'Allègre et l'amicale des Sapeurs-pompiers actifs et anciens.

alt pompier-03


pompier-02 pompier-04


NT 30 01 2013

 

Le Pays du Velay en assemblée générale

L'assemblée générale s'est déroulée, le samedi 12 janvier, au Centre George Sand, en présence de Marie-Agnès Petit, conseillère générale, et de Jean-Luc Fraisse et Gérard Chapelle, maires d'Allègre et de Monlet. Était également présent Pascal Cornut, président de l'AAPPMA de Saint-Pal-de-Senouïre afin d'honorer son AAPPMA qui fête ses 60 ans.

Le président, Jean-Gilles Rix, a présenté les résultats sportifs de l'année 2012. Florent Paulet s'est maintenu en 2ème division et sera présent à la sélection de l'équipe de France 2013.

Jean-Gilles a donné le calendrier des compétitions 2013 et a félicité Quentin Manya, de Loudes, qui va se lancer pour la 1ère fois dans la compétition dont leest fier d'organiser la 1ère manche au Mazet-Saint-Voy, aux Moulins du Bouchat, les 20 et 21 avril 2013. La 2ème manche aura lieu en Savoie sur les rivières du Fier et de la Fillière.

LePays du Velay organisera également aux Moulins du Bouchat une manche du championnat de France féminin, le samedi 4 mai, ainsi qu'une autre manche, le samedi 11 mai : les meilleurs féminines seront présentes dans notre département.

Lea également été présent, avec un stand, le week-end des 19 et 20 janvier, aude la pêche à Clermont Ferrant. Il sera aussi fidèle à la fête de la ruralité, à Saint-Paulien, le 14 juillet.

Le trésorier a donné le bilan financier 2012, qui a été approuvé, ainsi que les tarifs des licences 2013 de la FFPML (Fédération française de Pêche à la Mouche et Lancer) et des adhésions auPays du Velay. Celui-ci a réalisé de très beaux calendriers 2013 afin de récolter des fonds pour aider les jeunes à accéder à la compétition.

Un nouveau bureau a été constitué avec Jean-Gilles Rix, président, Franck Blanchard, vice-président, Yves Taroni, trésorier, Florence Paulet secrétaire, Jean-Bernard Favi, responsable des sports et loisirs. Jean-Gilles Rix est également président de la Région Auvergne de pêche à la mouche et a profité de cette assemblée pour présenter les 5 autres clubs d'Auvergne et les 11 manifestations qui vont se dérouler, en 2013, en Auvergne qui sera donc au cœur de la compétition.

L'école de pêche Allègre-Saint-Pal-de-Senouïre ou APN (Atelier Pêche Nature) dont Jean-Gilles s'occupe depuis 2008 est aujourd'hui une école toute pêche : au coup, au toc, aux brochets, aux leurres, à la carpe... Elle peut compter sur deux nouveaux animateurs : Philippe Demauljean et Yves Taroni, bien connu dans le milieu aquatique et fin pêcheur.

Tous les pêcheurs de tous âges désirant se perfectionner à la pêche peuvent venir, les samedis après-midi, au CGS (semaines paires).

L'année 2013 sera axée sur la formation : Jean-Gilles organisera à Allègre une formation de 1er niveau d'initiateur de pêche mouche FFPML. Il invite toute les personnes intéressés à venir découvrir la pêche à la mouche dans les compétitions organisées en Auvergne, aux Moulins du Bouchats les 20 et 21 avril pour les jeunes et le 4 mai pour les féminines, et sur les rivières Lignon, le 18 mai, Dore, le 15 juin et Sioule, le 1er juin.

L'assemblée s'est terminée par le verre de l'amitié.

alt ag-gps-02

 

Belote du Sporting Club d'Allègre


Dimanche 20 janvier, le SCA, présidé par Gilles Tallobre, organisait sonde belote annuel.

A la table de marque, Nadine Tallobre enregistrait la participation de 46 doublettes venues des environs. Vers 14h30, Gilles annonçait les concurrents pour la première partie. Tout au long de l'après-midi, plusieurs joueurs du SCA proposaient une tombola qui permettait aux gagnants d'emporter des services à raclettes.
En fin de journée, après avoir effectué les comptes des trois parties jouées, Gilles Tallobre proclamait la doublettes René et Guy gagnante de deux bons d'achats de 100€, suivis par Col et Col qui repartaient chacun avec les bons de 50€ et la doublette Moury-Moury, arrivée en 3ème position, repartait avec les deux jambons.

En milieu de journée Marie-Agnès Petit conseillère générale était venu saluer toute l'équipe les bénévoles du SCA.

Le président remercie tous les participants de leur présence, les généreux donateurs ainsi que les adhérents du club qui ont contribué à la réussite de cette journée.

belote-foot-07 alt

belote-foot-09

 

NR 23 01 2013 

 

Les voeux à lade retraite

Mardi 15 janvier, les visiteuses de lade retraite s'étaient données rendez-vous à lade retraite d'Allègre pour présenter aux résidents leurs vœux de Nouvel an
Odette Beynier, entourée de plusieurs maires de communes du canton, du Père Julien Sigaud ,de la directrice Mme Falco et du Dr Brustel, prenait parole et remerciait tout un chacun pour sa présence, remerciait le Conseil général, les communes, le club des Amis du mont-Bar et les personnes généreuses  pour l'aide financière apportée qui permet, tout au long de l'année, de fêter avec desles anniversaires des résidents, d'offrir à tous des goûters et de leur proposer des activités ludiques telles que, par exemple, le loto.

La responsable terminait son intervention par ces mots : Se sentir utile et faire quelque chose pour autrui est le moteur des bénévoles ; alors  si vous disposez d'un peu de temps, venez nous rejoindre simplement du dévouement, discrétion écoute et sympathie un grand merci.

L'après-midi était égayé par les airs d'accordéons avec Robert Baylot. Les visages souriants traduisaient bien ces très bons moments de gaieté avec galette et friandises à volonté.

alt

Dimanche 20 janvier, c'était au tour du CCAS d'Allègre, présidé par le maire de la commune, Jean-Luc Fraisse, de venir présenter leurs vœux. Étaient présents  Marie-Agnès Petit, conseillère générale, et le Père Julien Sigaud.
Jean-Luc Fraisse et Marie Agnès Petit, tour à tour, prenaient la parole pour saluer l'assistance, le personnel de l'établissement ainsi que les bénévoles en présentant leurs vœux. Puis, se déroula la ronde des couronnes car, pour la pause café, rien de mieux, en ce début janvier, qu'une bonne galette avec Simone Ferrand et Paulette Jacquet comme reines et Gaston Pigeon et Ernesto Da Silva comme rois.  Un grand moment de convivialité apprécié de tous. Et, comme a dit, Marie-Agnès :  Bonn'annada et bonna sanda a vosautres maï !

alt galette-2

NT 22 01 2013

 

ALLEGRE - KROSTITZ : un Tandem gagnant

Rappelons qu'à l'occasion du 50ème anniversaire du Traité de coopération franco-allemande, dit « Traité de l'Elysée », la chaîne de télévision ARTE et le Conseil des Communes d'Europe organisent un concours, baptisé « TANDEMS », dont la première étape, qui s'est achevée le 15 janvier, consistait à sélectionner les 32 jumelages franco-allemands préférés des internautes. Eh ! bien, le Tandem constitué par le comité de jumelage du canton d'Allègre et la ville allemande de Krostitz-près-Leipzig vient d'être  distingué dans ce cadre en fort bonne position, puisqu'il remporte la 5ème place du classement sur plus de 2200 candidats !

La deuxième étape duva se dérouler sous forme de compétition amicale entre les 32 Tandems sélectionnés, leurs adhérents et amis respectifs étant invités à envoyer leurs contributions à ARTE, sous forme de photos ou de propositions concrètes . Photos des villes jumelées et desvécues, des sites et des hommes... Propositions de chemins et projets pour le renforcement de la coopération franco-allemande, au service de l'Europe.

Membre de la « Fédération des Associations franco-allemandes pour l'Europe », le comité de jumelage d'Allègre, Céaux, Monlet, Vernassal remercie tous ceux qui lui ont déjà apporté leur soutien et présente à tous ses vœux les meilleurs pour 2013, en souhaitant la construction d'une Europe « toujours plus vivante et fraternelle, à la fois unie et forte de sa diversité ».

 

alt
Photo d'archives (Torgau, oct. 2011)


JD 19 01 2013

 

Assemblée générale des amis du Mont-Bar

L'assemblée générale des Amis du Mont-Bar s'est tenue dimanche 13 janvier au Centre George Sand. Le président Marcel Garnier souhaitait la bienvenue et présentait ses vœux du Nouvel an aux membres. Le trésorier présentait le rapport financier et moral, plutôt satisfaisant. La secrétaire faisait le point sur les activités 2012 et présentait celles de 2013 ; avec comme première date la saison des bugnes, avec le secteur, le 15 février, au Centre George Sand.

Ont été réélus Pierre Chabanne, vice président, Josette Margerit, secrétaire, Marie-Louise Breuil, trésorière, Rose Marie Lopez, trésorière-adjointe, Josette Fargette, membre.

L'après midi se poursuivait avec galettes et friandises offertes par le club avec l'incontournable  DJ Robert Ferreboeuf. Les fèves désignaient Rose Maire Lopez, Adrienne Chomette, Claude Moreau et Raymond Willette comme reines et rois et "la cérémonie du sacre" donnait lieu à un grand moment de convivialité. Le président terminait cette journée en souhaitant encore longue vie au club et un grand merci à tous.

alt

ag-club-mont-bar-2013-02 ag-club-mont-bar-2013-03

ag-club-mont-bar-2013-04

 

NT 16 01 2013

 

DISPARITIONS

Le 11 décembre, se sont déroulées en l'église d'Allègre, les obsèques de Marie-Louise LUDON, née GILBERT, décédée à Langeac, à l'âge de 95 ans. Originaire du village de Chaduzias, elle avait vécu toute sa vie place de la Grande Fontaine, avec son époux Régis, employé des Ponts-et-Chaussées, jusqu'à ce que tous deux se retirent à Langeac chez leur fille Huguette, épouse de Denis Meyssonnier, des Crozes.

On se souviendra, entre autres, de ses talents de brodeuse qu'elle exerçait, l'été venu, sur le pas de sa porte.

Le 19 décembre, est décédé, au Centre hospitalier de Craponne-sur-Arzon, Marcel MARTIN.

Né à Allègre le 25 janvier 1925, il avait épousé, le 8 mai 1958, à Bellevue-la-Montagne, Lucile TOURETTE. Ils eurent quatre enfants : Jean-Marc, Bernard, Christine et Michel auxquels le décès de son épouse, en 1984, avait bien manqué.

Travailleur, même dur à la tâche, il avait exercé toute sa vie, la double activité de négociant en bestiaux et d'agriculteur, tout en tenant, avec l'aide de son épouse, une boucherie rue N-D de l'Oratoire.

 

Nous exprimons toute notre sympathie et nos condoléances aux familles.

 

Les vœux de la municipalité

Samedi 5 janvier, s'est déroulée, au Centre Georges Sand, la traditionnelle cérémonie des voeux. 
Voici quelques extraits du discours qu'a prononcé Jean-Luc Fraisse, maire, avant de partager, tous ensemble, la galette des Rois.

Je commencerai, comme la coutume nous y invite, à vous présenter mes vœux les plus sincères de bonne santé, d'épanouissement personnel, pour vous-même, vos familles et tous ceux qui vous sont chers.

J'y ajoute volontiers mes vœux de réussite dans vos activités et vos projets.

Qu'il me soit permis d'avoir une attention particulière à l'égard des personnes qui souffrent, de celles qui sont plongées dans la maladie ou dans la peine, et aussi les personnes seules et celles qui ont de plus en plus de difficultés à « boucler» leur budget familial.

Dans ces périodes difficiles, nous sommes de plus en plus fréquemment confrontés à des situations de détresse personnelle.

Ces vœux sont l'occasion de témoigner notre solidarité à celles et ceux qui affrontent des moments douloureux. La crise s'est, depuis plusieurs années déjà, invitée dans la vie de nombre de nos concitoyens. Ne les oublions pas !

Je vous remercie d'être présents à cette manifestation à laquelle tous les habitants de notre commune ont été conviés. Je suis sûr que vous éprouvez, comme moi, le plaisir qui est le nôtre de pouvoir échapper, le temps d'une soirée, aux obligations et aux contraintes du quotidien pour prendre le temps d'un moment de rencontre, de convivialité et de chaleur humaine.

Je remercie nos partenaires institutionnels, en particulier le Conseil général et le Conseil régional, pour l'aide efficace qu'ils nous apportent dans nos projets et nos investissements.

Enfin, je tiens à saluer l'ensemble des habitants de la commune, y compris ceux avec lesquels nous ne partageons pas toujours les mêmes points de vue. Le rôle du maire, c'est de rassembler, d'ouvrir les bras à tous afin que personne ne se sente exclu de la vie démocratique et de la vie de la commune, ... du village.

Il est naturel, à l'occasion des vœux, de regarder un an en arrière, pour faire le bilan de ce qui a été accompli et de se projeter dans l'année à venir

  • Achèvement de la mairie, et installation dans des locaux neufs et agréables à vivre, plus fonctionnels: je crois pouvoir dire que, désormais, tout le monde est satisfait. Cette opération s'est accompagnée de la vente du presbytère, de l'installation d'une nouvelle bibliothèque modernisée et dont l'équipe d'encadrement a été étoffée et rajeunie et de la création d'un poste d'agent à 17h/sem. pour l'accueil du public
  • Démarrage de la MSP (suventionnée à 80%!), accompagné du lancement des études pour l'aménagement des espaces publics des abords: place Dr Gallaud, ave de la Gare, partie rue des Potelleries (subventions bcp plus rares)
  • Assainissement: début desde Châteauneuf (avec enfouissement et réfection des réseaux: eau, électricité, télécom) pour un montant de 150000 €. Besses est prévu, en principe, pour 2013; mais nous prendrons une décision au moment de la préparation des budgets.
  • Voirie etdivers: poursuite de la remise en état de certaines voies (rue de Fonteline, des Valentins); poursuite et achèvement dénomination des rues et numérotation des immeubles: après le bourg, les villages; changements de boîtes à lettres dans les villages; entretien courant: emplois, peintures de sols, épareuse (250 heures en 2011); piste forestière du tour de Bar; suppression des pavés sous le porche; matériel: acquisition d'un tracteur; cimetière: installation d'un columbarium; achèvement aire de jeux de Fonteline; camping: installation de 3 mobil-homes 2 pour location, 1 pour logement gardienne; chantier international de jeunes (poursuite réfection charreyrons).
  • Poursuite d'études : réseau de chaleur: après le choix d'un MO, nous en sommes au stade de l'APD et des demandes de subventions (échéance: 1er trimestre); PLU: avis favorable du commissaire-enquêteur; reste mise au point définitive du projet et vote du conseil municipal (échéance: 1er trimestre 2013); AVAP: avis favorable de la CRPS et du commissaire-enquêteur; reste vote du conseil municipal (échéance: 1er trimestre 2013); schéma d'assainissement: idem; règlement des boisements définitivement adopté en 2012; périmètre de protection des captages de Fonteline: la procédure va prochainement commencer (échéance: 1er trimestre 2013).
  • CCPA: (re)mise en route de la micro-crèche et du centre de loisirs.
  • Parmi les autres motifs de satisfaction:le fonctionnement de l'AGUMAAA et de la Médiathèque et, de manière plus générale, la vie associative (ex: école de pêche); les fêtes de l'été: Alègre médiéval, la Neira, l'exposition Hors cadre, le vide-grenier.

Au-delà de ces réalisations, nos remerciements vont à tous ceux qui œuvrent au quotidien pour rendre la vie plus douce à nos concitoyens (personnels de lade retraite, de la MAS, de l'ADMR, des visiteuses d'hôpital, des responsables des Restos du cœur, des membres du CCAS), pour ceux qui veillent sur notre sécurité ou sur notre vie quotidienne (gendarmes, sapeurs-pompiers, employés communaux, notamment lors du grand froid de février 2012), pour ceux qui se dévouent au service de nos concitoyens (les responsables associatifs, les enseignants du collège ou de l'école primaires, les « dames » de l'école, etc.).

 

Projets pour 2013

  • Budget:

- Toujours le blocage, comme en 2011 et 2011, des dotations de l'État ; d'où un effet ciseaux entre les baisses annoncées pour 2014 et 2015 et l'augmentation des coûts des dépenses communales (combustibles, pétrole, goudron, etc.), le poids des normes, l'augmentation de la TVA, de certaines cotisations sociales.

-  En même temps, rappel : pas d'augmentation des impôts locaux depuis 10 ans

-  D'où : poursuite de l'effort de rigueur à il faudra « tailler » dans les dépenses.

Nous avons commencé (subventions aux associations). Il faudra continuer : éclairage public (réflexion sur l'extinction de certaines lampes pendant la nuit) ; on s'interroge sur la possibilité de transformer le repas des Anciens en simple collation, ce qui permettrait d'apporter une aide plus sensible aux situations de détresse sociale, de plus en plus nombreuses et sévères dans le contexte de crise économique actuel.

Il faudra, aussi, revaloriser nos recettes : nous avons commencé en relevant le prix anormalement bas de la chaleur que nous vendons à nos clients.

S'ajoutera aussi la poursuite desengagés : assainissement de la chapelle N-D Oratoire, piste forestière à PF Chaduzias, amélioration voirie autour du CGS, à l'occasion du Congrès départemental des SP, le samedi 15 juin 2013, recensement de la population.

 

Bref, beaucoup de choses à faire, encore, pour cette dernière année du mandat. Et si je dois exprimer un vœu, ce serait que celle-ci soit pleinement productive.Nous avons une année dedevant nous ; il ne s'agit pas de partir en campagne ; il sera toujours temps, le moment venu.


J'insiste sur le rôle des commissions comme élément de préparation de décisions de qualité : c'est dans les commissions que les problèmes peuvent être étudiés en détails et les décisions prises véritablement en connaissance de cause. J'insiste auprès des vice-présidents qui en ont la responsabilité pour qu'il en soit bien ainsi. J'insiste, aussi, auprès des conseillers, sur la nécessité d'être présents si l'on veut que toutes les opinions puissent s'exprimer et que le débat ne s'éternise pas en conseil.

Pour conclure, je veux vous renouveler mes vœux, vous remercier de votre présence, de m'avoir écouté avec attention et je vous invite à lever ensemble le verre de l'amitié.

alt

voeux-6 voeux-8