La photo de la semaine

 

Chaque dimanche, découvrez une photo ancienne de la commune (ou des alentours)

N'oubliez pas non plus : chaque quinzaine, une photo de classe (ou de groupe) dans la rubrique Les copains d'avant

Vous pouvez cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

Photo de la semaine : ouvrez vos tiroirs, sortez vos photos !

Vous pouvez le constater, notre récent appel a en partie porté ses fruits grâce à la coopération de quelques personnes qui nous ont généreusement ouvert leur fond de photographies.
Mais, nous sommes persuadés qu'il y a encore beaucoup de trésors cachés dans vos tiroirs !
Alors n'hésitez pas et contactez-nous par l'un des canaux suivants :

Alors, ouvrez vos tiroirs, sortez vos photos et faîtes-les nous passer par l'un des moyens suivants (si possible avec les circonstances de la photo, les noms des personnages, etc... sans oublier vos coordonnées) :

• si vous ne pouvez pas les scanner :

- déposez-les auprès de Cécilia, à l'accueil de la mairie, qui les scannera sur le champ et vous les restituera aussitôt ou quelques jours plus tard si elle n'est pas disponible lors de votre passage ;
- si vous ne pouvez pas vous déplacer ou si vous ne voulez pas vous dessaisir de vos clichés, joignez-moi (tél. : 06 81 57 13 82 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et je viendrai les scanner chez vous avec un scanner portatif ;

• si vous avez une possibilité de les scanner, envoyez-les à l'accueil de la mairie (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou à moi-même.


 

Avec un léger retard dû à une intense activité (dûe au passage du Tour de France ! et dont nous vous prions de bien vouloir nous excuser), vous trouverez ci-dessous votre Photo de la semaine

2019 11r

Nous sommes à l’été 1961 ; l’équipe de « La belle et son fantôme » anime la vie locale à travers le tournage de ce feuilleton pour la « Radio-Télévision française », la RTF comme on disait à l’époque.

Les membres de l’équipe avaient pris pension dans un certain nombre d’hôtels, dont l’hôtel-restaurant Coudert-Defix situé dans la Grand’rue (et où s’installèrent plus tard Alain et Patricia).

À gauche, un technicien de cette équipe « fait le clown » ; à côté de lui, les filles de la maison : « Michou » Ampilhac, toute jeune, Renée et Roselyne Coudert, ses deux cousines, filles de Raymond Coudert.

Cela put même aller plus loin puisque une jeune fille habitant Paris mais en vacances à Allègre chez ses grands-parents épousa un autre technicien, mais qui résidait dans un autre hôtel !...

 


 

03 Charretier 1979nx600

 

  1. Fernand Bonnet
  2. Denise Rix
  3. Alphonse Monatte
  4. François Garnier
  5. Victor Bareiras
  6. Etienne Béraud
  7. Claudius Perrin (dit « Dudu »)
  8. Alexis Dérigon
  9. Lucien Malhomme (dit « Lulu »)
  10. Émile Jacob (dit « Milou »)
  11. Marcel Ferrand
  12. Albert Royer (dit « Bébert »)

 

Ainsi se termine cette série sur le personnel et l'entreprise Jean Charretier.

Il nous a semblé intéressant de la présenter ne serait-ce que pour retrouver des "têtes connues" ; mais aussi pour témoigner des liens qui, en ces circonstances certes sortant de l'ordinaire, manifestaient l'existence d'une communauté de vie entre ces personnes qui se côtoyaient quotidiennement.

 


 

04 Charretier 1979n

 

Nous continuons sur la même cérémonie de départ en retraite de 1979 dans les salons de l'hôtel Leydier :

  1. Denise Rix
  2. Véronique Charretier, fille de Pierre
  3. Alphonse Monatte (de St-Pal-de-Senouïre)
  4. François Garnier
  5. Marguerite Bonnet (dite « Guiguite »)
  6. Jean Masse
  7. Adrien Gouteyron, sénateur
  8. Étienne Béraud
  9. Alexis Dérigon
  10. Pierre Giraud
  11. Jean Proriol, député
  12. Jean Charretier
  13. Claude Monteillard
  14. Pierre Charretier (dit « Poupi », dit « le Kake »)
  15. Simone Charretier
  16. Caroline Charretier (fille de Pierre)
  17. Claudette Charretier (épse de Pierre)
  18. Geneviève Charretier (épse Descours)
  19. Raymonde Delouche
  20. ... (épse de Victor Bareiras)
  21. Pascale Valentin
  22. Jean Valentin

 


 

02 Charretier 1979nb 

On continue avec la même cérémonie de mars 1979 :

  1. Gaston Rix
  2. Marguerite Bonnet
  3. Jean Masse
  4. Denise Rix
  5. Alphonse Monatte (de St-Pal-de-Senouïre)
  6. Pierre Giraud
  7. … Pinto
  8. ...
  9. Claudius Perrin (dit « Dudu »)
  10. ...
  11. Claude Monteillard
  12. Emile Jacob (dit « Milou »)

 

01 Charretier 1979 réduite

Voici une 3ème série de photos présentant les récipiendaires et les participants à une cérémonie de remise de médailles du travail à d’anciens salariés de la maison Jean Charretier.

Nous sommes en 1979 ; la cérémonie se déroule dans les salons de l’hôtel Leydier (la salle polyvalente n’a pas encore été construite et Jean Charretier n’est pas encore maire d’Allègre _ il sera élu en 1977 ; c’est lui qui fera construire le Centre George Sand) et sont mis à l’honneur Jean Masse et Pierre Giraud.

Sont présents sur la photo, de gauche à droite :

  1. Guy Agrain
  2. … Pinto
  3. Adrien Gouteyron, sénateur
  4. Gaston Rix
  5. Marguerite Bonnet (dite « Guiguite »)
  6. Jean Masse
  7. Fernand Bonnet
  8. Denise Rix (épse de Gaston)
  9. Alphonse Monatte (de St-Pal-de-Senouïre)
  10. Pierre Giraud
  11. François Garnier
  12. Henri Soulier (de Drossac)

 


 

Nous sommes le 16 novembre 1947 ; la scène se passe devant la mairie.

Une cérémonie est organisée à l’initiative de l’Union nationale des Vieux travailleurs pour honorer Charles Charretier de la Médaille de vermeil du travail pour 57 ans de présence dans l’entreprise de bois de son cousin, Pierre Charretier.

 

13 Charretier

 

L’Union nationale des Vieux travailleurs était, à l’époque, très active sur la commune ; elle était représentée par Mme Trescartes, surnommée « la Parisienne », qui habitait au Château et qui apportait son aide dans le domaine social à de nombreuses personnes, jouant en quelque sorte le rôle d’une assistante sociale avant la lettre.

Après cette cérémonie, nous dit la presse de l’époque, furent offerts « un vin d’honneur et un copieux goûter gratuit à environ 115 Vieux. Ensuite, un grand bal pour jeunes et vieux a terminé cette fête ».

On reconnaîtra sur cette 1ère photo :

 13 Charretiern

  1. Jean Royer
  2. Paul Trescartes
  3. Marius Borie
  4. Pierre Charretier (père)
  5. Fernand Moury
  6. Claudius Armand (Menteyres)
  7. Grand-père de « Loulou » Perbet, mari de « la Farfouillette » (épicerie)
  8. Jean Schorott
  9. Noël Duchamp
  10. « Pierrot » Perrin
  11. Paul Alès (?)
  12. Tesseydre, receveur de I'Enregistrement
  13. Jean Charretier
  14. « le père Fourrit »
  15. Victorin Margerit
  16. François Denozy
  17. le père de Jeannot Royer
  18. le père de Noël Duchamp (casquette blanche)
  19. Charles Charretier
  20. Claude Fayard, tambour de ville
  21. Rose-Marie Raberin (fille de Marius Raberin)
  22. Claude Dechance, garde municipal
  23. Ugo Barberis
  24. « Riri » Gidon

 


 

01 Charretier n

Cette photo, qui date de 1903, n’est pas inconnue pour la plupart d’entre vous.

La maison Charretier l’a plusieurs fois utilisée pour sa communication.

Elle a été prise à l’occasion du départ du grand-père de « Guiguite » Bonnet de la scierie Charretier.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, voici quelques indications.

La scierie était située route de Châteauneuf (emplacement des scieries Michel Charretier et Saintenac).

Figurent sur la photo :

  1. Jean Charretier, épx de Julie Durand, cousin germain de Charles Charretier (n°4) ;
  2. Pierre Charretier (maire d’Allègre de 1954 à 1963 et père de Jean Charretier, maire d’Allègre de 1977 à 1995) ;
  3. Marie Charretier, sœur de Pierre (n°2), qui, par la suite, épousera M. Masserand, receveur de l’Enregistrement ;
  4. Charles Charretier, épx de Nathalie Monnier (que l’on retrouvera, un peu plus tard, en 1947) ;
  5. Alice Charretier, épse de Jean Masse (dit « l’homme aux jambes de bois » dont nous avons publié la carte postale il y a quelques années ; cf. ci-dessous) et mère de Marguerite (« Guiguite » Masse, épse Bonnet) ;
  6. Nathalie Monnier, épse de Charles Charretier (n°4).

 

et la chienne s'appelait "la lionne" !

 

1834

 


 

Pour vos commentaires et votre aide merci de vous adresser à l'accueil du secrétariat de mairie ou directement en cliquant sur l'image ci-dessous et en choisissant le contact Jean-Luc FRAISSE


mail1

Retrouvez les magnifiques photos aériennes que notre ami Alain Bernard a mises en ligne