Index de l'article

L'EAU POTABLE

  • La rénovation et la protection des captages d'eau potable de Fonteline 1

LA REPRISE DU CAPTAGE DE FONTELINE

D'importants travaux se sont déroulés entre janvier et avril 2010 pour reprendre l'un des deux captages de Fonteline.

Réalisée en 1959, l'adduction de Fonteline devait permettre d'assurer un approvisionnement suffisant à la commune, ce que l'ancienne adduction de Fix seule ne permettait plus. Mais l'urbanisation de ce secteur avait rendu impossible la mise en place la procédure de protection des captages. De ce fait, l'utilisation des ces deux captages était impossible, sauf en cas de besoin (essentiellement l'été) c'est-à-dire de manière exceptionnelle et en chlorant l'eau.

Il y a quelques années, un forage situé un peu plus haut et allant jusqu'à 80 mètres de profondeur n'avait rien donné, provoquant le désarroi et le doute chez les techniciens et les élus. En janvier, une tentative plus empirique a été faite : on a tout simplement essayé de remonter le filon et, là miracle ! : à 10-15 mètres plus haut, l'eau était abondante et non polluée.

Le temps d'obtenir les subventions nécessaires, les travaux reprenaient en avril avec l'entreprise Leydier Fabien.

D'ores et déjà, on peut dire que la commune est à l'abri de problèmes d'approvisionnement. Le captage de Fix (eau non traitée et non pompée) restera toujours prioritaire, le captage de Fonteline (eau pompée) intervenant toujours en appoint.

La procédure de protection de ce captage va être bientôt engagée.

La municipalité va bientôt étudier la possibilité de reprendre le 2nd captage de Fonteline.

Bureau d'études : AB2R. Entreprises : Fabien Leydier-Eddy Charrat
Travaux : coût : 35 324,91€ ; subvention (Agence de l'Eau) : 14 610,50€, soit à la charge de la commune : 20 601,41€
Procédure de protection du captage (déclaration d'utilité publique) : coût : 12 326€ ; subventions : 6 163€ (Agence de l'Eau) et 3 697€
(Conseil général), soit à la charge de la commune : 2 466€

dsc00414_b dsc00423_b

dsc00434_b dsc00440_b dsc00461_b

JLF 03 05 2010

  • La rénovation et la protection des captages d'eau potable de Fonteline 2

En 1994-1995, la commune avait entamé la procédure de protection des captages de Fonteline rendue obligatoire par la loi sur l'eau de 1992. L'étude conduite en 1996par un hydrogéologue agréé avait conclu qu'il n'était pas possible de protéger les deux captages réalisés en 1960, pour la raison que les constructions implantées à proximité avaient altéré la qualité des eaux ; elle concluait qu'il convenait de remonter les ouvrages captants avant d'engager la procédure de protection.

Sous le mandat précédent, un forage avait été entrepris dans le pré situé au-dessus, jusqu'à une profondeur d'environ 80 mètres, mais n'avait rien donné.

Au début de ce mandat, nous avons repris les études selon un mode opératoire différent : la décision a été prise de rechercher l'eau en remontant à partir des captages existants, en espérant que l'on pourrait ainsi échapper aux sources de pollution.

Le captage de Fonteline 1 (situé au-dessous des tennis) a été refait en 2010. Il nous a permis d'améliorer la quantité captée (de 120 à 160-190 m3/jour). Cette eau est propre à la consommation humaine à condition d'être traitée. Le coût des travaux a été de 27 828 €HT, subventionnés à hauteur de 14 610 € par l'Agence de l'Eau (à la charge du service communal de l'eau : 20 604 €).

Cette année, nous avons entrepris la réfection de Fonteline 2 (situé au-dessus de l'ancien lavoir). Nous avons, là aussi, amélioré la quantité captée (de 145 à 160 m3/jour). De surcroît, la ressource est de bonne qualité sanitaire. Le coût des travaux a été de 38 796 € HT, subventionnés à hauteur de 20 368 € par l'Agence de l'Eau.

Sur ces deux chantiers, les études ont été conduites par le Bureau AB2R (16 650 €HT) et les travaux ont été réalisés par l'entreprise Fabien Leydier (Allègre).

En tenant compte du captage de Fix, la commune disposera donc de 385 m3/jour d'eau non traitée, dont 240 m3 non pompés (Fix) qui suffira largement à satisfaire les besoins (120 m3/jour en moyenne ; 180m3 en plein été). L'eau de Fonteline 1 sera gardée en réserve, en cas de problème.

Dès cette année, la procédure de protection des captages va pouvoir être engagée pour un coût estimé à 12 376 €, subventionné à 80% par l'Agence de l'eau et par le Conseil général ; la publicité sera assurée à l'occasion d'une enquête publique.

JLF 31 05 2011

  • Village de Chaduzias

 

  • Village de Besse

 

  • Village des Crozes