Index de l'article

Aménagement, urbanisme, patrimoine

  • Plan local d'Urbanisme

Plan local d'urbanisme :

la réunion publique du 11 juin 2010

La population d'Allègre est invitée à participer à une réunion publique le vendredi 11 juin, à 18h00, au centre George Sand.


Cette première réunion fait partie de la phase de concertation de la procédure d'élaboration du nouveau document d'urbanisme qui régira la construction et l'urbanisme dans notre commune pendant les prochaines années.
Animée par le Bureau d'études Réalités, chargé d'élaborer le PLU, elle consistera en une présentation de la démarche et des principes généraux du Plan local d'Urbanisme et elle se déroulera de la manière suivante : présentation de la démarche de révision du POS et du passage en PLU ; présentation du contexte communal (démographie, activité économique, habitat, ...) ; présentation du Plan local d'Urbanisme (démarche, calendrier, contenu, ...) ; réglementation et contraintes ; échange et débat avec la population.


Une seconde réunion se déroulera avant l'enquête publique, vraisemblablement à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine, afin de présenter le projet.Que vous soyez ancien ou nouveau dans la commune, nous vous attendons nombreux à cette réunion que nous souhaitons riche en informations et en échanges.

 

Plan local d'urbanisme :

la réunion publique du 14 avril 2011

La population d'Allègre est invitée à participer à une réunion publique le jeudi 14 avril 2011, à 20h30, salle du réfectoire de l'école laïque Jean Macé.

Animée par le Bureau d'études Réalités, chargé d'élaborer le PLU, elle consistera en une présentation du Projet d'aménagement et de développement durable sur la commune et en une présentation générale des orientations d'aménagement.

Cette réunion publique est la dernière avant l'enquête publique qui aura vraisemblablement lieu en septembre 2011.

Que vous soyez ancien ou nouveau dans la commune, nous vous attendons nombreux à cette réunion que nous souhaitons riche en informations et en échanges.

Plan local d'Urbanisme :

exposition publique sur le projet

Une exposition sur les grandes orientations du futur PLU est visible en mairie à partir du jeudi 28 avril 2011.

Cette exposition est organisée dans le cadre de la concertation prescrite par la loi. Elle a pour objet de présenter les orientations générales du PLU.

A ce stade de la procédure, aucune réponse aux questions individuelles ne peut être donnée. Celles-ci devront être présentées par les intéressésdans le cadre de l'enquête publique qui, devrait, en principe avoir lieu à l'automne.

  • L'aire de valorisation de l'architecture et du paysage

Page en cours de construction

  • Les chantiers internationaux de jeunes

LE CHANTIER DE JEUNES 2010

 

Pour la deuxième année, la commune d'Allègre organise du 5 au 26 août un chantier international de jeunes sous l'égide de l'association Concordia et avec l'aide de l'OFAJ (Office franco-allemand de la Jeunesse) .

Le groupe comprend onze jeunes volontaires encadrés par deux animateurs (David et Susi) avec trois nationalités (Français, Allemands et Japonais).

Cette année, le chantier concerne la tour nord de la Potence sur laquelle se trouve la table d'orientation. Il s'agit de dévégétaliser l'enceinte et de la consolider au mortier de chaux. C'est à la fois une opération de restauration de notre patrimoine classé et de mise en sécurité d'un lieu fréquenté par de nombreux visiteurs.
Les jeunes sont aidés dans leur tâche par les services techniques de la mairie (Joël Ribeyre). Ils sont aussi conseillés par Josy Ampilhac qui, bénévolement, donne chaque jour de précieux conseils en maçonnerie au groupe.

Mais un chantier de jeunes, c'est aussi (et surtout peut-être) l'occasion d'échanges fraternels au sein même du groupe et également avec la population et les associations locales. C'est apprendre à connaître et partager la vie quotidienne d'un village loin des grandes villes dont sont pour la plupart issus les jeunes. Ceux-ci animent aussi la vie locale au camping où ils séjournent et dans les manifestations où on peut les rencontrer et échanger avec eux.

La municipalité d'Allègre remercie chaleureusement ces jeunes volontaires ainsi que toutes les personnes qui localement s'impliquent dans le projet.

NT 12 08 2010

Le chantier de jeunes 2011

Comme chaque été, et pour la troisième année, la mairie d'Allègre organise un chantier international de jeunes volontaires avec l'aide de l'organisme Concordia dont le rôle est, entre autres, de recruter les deux animateurs (chantier et vie quotidienne), l'équipe des jeunes volontaires et de participer au montage des différents dossiers.

Cette année, nous avons accueilli du 3 au 24 août des jeunes, allemands, coréens et français, filles (en majorité) et garçons. Ils ont travaillé à la remise en état du charreyron pavé dit « des porteurs d'eau » reliant la D 13 à la rue Notre-Dame de l'Oratoire. Comme l'an dernier, Josy Ampilhac a apporté bénévolement ses conseils à la jeune équipe « pavée de bonnes intentions ». Cette année, grâce à la compréhension du Collège, nous avons pu leur offrir des conditions d'hébergement de grande qualité ; que les responsables de cet établissement en soient remerciés.

Nous vous invitons, à l'occasion d'une promenade dans Allègre, à venir découvrir l'excellent travail réalisé par ces jeunes pleins d'enthousiasme et de talents cachés.

Mais le chantier n'est pas l'unique but de leur séjour. Ils sont des étudiants en vacances et souhaitent légitimement profiter de leur séjour pour découvrir notre environnement humain, naturel et historique. Ainsi se sont succédées rencontres avec la population (concours de pétanque, fête de la Neira, visite de la bergerie de Combe d'Azou, repas dans les familles), sorties découvertes (Le Puy, La Chaise-Dieu, Malaguet), visites locales (mont-Bar, Allègre historique). Le point d'orgue fut, pour celles et ceux qui le souhaitaient, une soirée au concert de musique de La Chaise-Dieu.

Comme chaque année, leur départ rime avec fin des vacances, rentrée des classes... Vivement l'année prochaine pour une nouvelle aventure.


GM 20 08 2011

LE CHANTIER DE JEUNES 2012

A l'initiative de la mairie, cette année encore nous avons eu le plaisir d'accueillir des jeunes dans le cadre d'un chantier international organisé par Concordia. Six filles, dont quatre coréennes et deux allemandes, et quatre garçons, tous français, ont séjourné pendant trois semaines à Allègre. Ils ont pu goûter aux joies du camping par un temps radieux, leur lieu de restauration étant situé dans la toute nouvelle salle du club des Aînés, au rez-de-chaussée du bâtiment de la mairie rénovée.

Au sujet des travaux, il s'agit de terminer le travail entrepris par l'équipe du chantier 2011, à savoir la restauration du charreyron reliant la route départementale à la rue Notre-Dame de l'Oratoire. Ce chemin empierré était, au Moyen-âge, le sentier des porteurs d'eau et constitue, à ce titre, un élément de notre patrimoine historique.

Mais le contenu du séjour ne se limite pas à ce dur labeur sous un soleil de plomb. Il convient également pour ces jeunes de découvrir notre environnement culturel et humain et de nouer des contacts avec la population locale lors de leurs moments de loisirs : concours de pétanque et vide-grenier à Allègre, visite du Puy-en-Velay, participation à la fête de la lentille à Rosières. Trois familles ont accueilli les jeunes pour un amical repas au cours duquel ils ont pu découvrir la gastronomie française. Nous avons pu apprécier l'entrain et la gentillesse de toute l'équipe dont nous garderons un excellent souvenir.

Nous adressons tous nos remerciements à Jacqueline pour l'accueil au camping, à Josy Ampilhac pour ses précieux conseils sur le chantier, à Bruno Christophe et à l'ADMR pour la mise à disposition du bus SAPHIR très utile lors des déplacements et aux familles d'accueil pour le repas festif.

Bon retour à toutes et à tous dans vos pays et familles respectifs.

cj-1 cj-2

GM 19 08 2012

  • Le schéma d'assainissement

 

  • La réglementation des boisements

La révision de la règlementation des boisements

La réglementation des boisements est une procédure d'aménagement foncier et un outil de gestion de l'espace réalisé à l'échelle des communes. Elle doit garantir un bon équilibre entre zones agricoles et zones boisées.

Historique

Trouvant son origine dans la Loi d'Orientation agricole de 1960, elle est destinée à éviter les boisements en « timbres poste » pour conserver les meilleures terres agricoles. C'est sous l'empire de cette loi que la commune s'est dotée de son premier plan de boisement, qui s'est appliqué de 1965 à 1998.

En 1985, la réglementation devient un mode d'aménagement foncier, puis elle est développée en 1995 par la loi relative au renforcement de la protection de l'environnement (loi Barnier) avec la prise en compte de motifs strictement paysagers et environnementaux. On s'éloigne ainsi du seul conflit agriculture-forêt. La commune se dote alors de son second plan de boisement qui s'applique de 2000 à 2010.

La LOF 2001 puis les décrets de mars 2003 permettent de renforcer la réglementation après coupe rase et le long des cours d'eau. La loi « Développement des Territoires ruraux » de 2005 donne la compétence de cet aménagement aux départements. La procédure est désormais suivie par le Conseil général (Monique Allès).

Les réglementations sont désormais valables 10 ans ; au delà, les périmètres interdits deviennent réglementés. Il est donc important pour les communes de remettre à jour régulièrement leur réglementation afin d'intégrer les nouveaux enjeux de gestion de l'espace ; d'autre part, les réglementations servent de base aux opérations de sensibilisation des propriétaires de boisements gênants. Le conseil municipal a donc délibéré le 4 décembre 2009 pour demander l'élaboration d'un nouveau plan.

Objectifs

Les motifs de la mise en œuvre de la réglementation des boisements (Livre 1er, titre II du Code rural) sont :

-   le maintien à la disposition de l'agriculture des terres qui contribuent à un meilleur équilibre économique des exploitations ;

-   les préjudices des boisements envisagés aux fonds agricoles voisins, aux espaces habités, aux espaces de loisirs, aux voies affectées à l'usage du public ;

-   les atteintes des boisements au caractère remarquable des paysages ;

-   les atteintes aux milieux naturels et à la gestion équilibrée de l'eau ;

-   la réglementation des boisements vise toutes les plantations et semis d'essences forestières quel que soit leur dispositif d'implantation sur le terrain, y compris les arbres isolés, les haies et les plantations d'alignement.

La réglementation ne s'applique qu'aux essences forestières utilisées pour les plantations ou replantations.

Sont exclus de la réglementation des boisements :

-   les vergers ;

-   les pépinières pour les professionnels inscrits au registre du commerce ;

-   les châtaigniers et noyers fruitiers dans la limite de 70 tiges par hectare ;

-   les parcs et jardins attenants aux habitations ;

-   les haies ;

-   alignements d'arbres et arbres isolés (< 20 / ha) pour vocation paysagère et environnementale ;

-   plantations d'arbres de Noël (bien que restants soumis à déclaration).

 

Moyens

La réglementation définit trois types de périmètres cartographiés sur le fond cadastral :

-   périmètre de boisement interdit où toute plantation est interdite : il s'agit généralement des zones agricoles ;

-   périmètre de boisement libre : les plantations sont autorisées en respectant la limite avec les fonds voisins (2 m) ;

-   périmètre de boisement réglementé : la demande d'autorisation est remplacée par une déclaration préalable adressée au Président du Conseil général pour toute plantation, replantation et semis, avec indication de la nature des travaux, ainsi que les essences prévues.

En outre, il existe des :

-   parcelles interdites à la plantation après coupe rase : ce sont des plantations situées au milieu des zones agricoles que le propriétaire ne pourra pas replanter après la coupe ;

-   parcelles à reconquérir : il s'agit de plantations gênantes situées à l'interface des zones de boisements libre et interdit qu'il serait souhaitable de remettre en culture.

Mise en place

La Commission communale d'Aménagement foncier (CCAF) est l'instance décisionnelle chargée de la mise en œuvre de la réglementation des boisements. Elle comprend des propriétaires fonciers et forestiers et des exploitants agricoles nommés par le conseil municipal, la Chambre d'Agriculture et le CRPF (Centre régional de Propriété forestière).

Le président du Conseil général a nommé les membres de la commission par arrêté du 28 novembre 2010 :

  • Président:

René ROUSTIDE, Ingénieur des travaux ruraux en retraite, Brioude

  • Représentant du Président du Conseil général de la Haute-Loire

Marie-Agnès PETIT, Serres, ou son suppléant

  • Représentants de la commune d'Allègre:

Titulaires :

Jean-Luc FRAISSE, maire d'Allègre, membre de droit

Marcel MEYSSONNIER, adjoint au maire

Suppléants :

Gilbert MEYSSONIER, 1er adjoint

Stéphane CHARRAT, conseiller municipal

  • Membres exploitants désiqnés par la Chambre d'agriculture

Titulaires :

Stéphane CHARRAT, Les Astiers

Gérard SOUBEYRE, Sarzols

Olivier LAURENT, Chabannes

Suppléants :

Julien LOUBARECHE, La Cléde

Lionel LE BITTER, Monlet

  • Membres propriétaires de biens fonciers non bâtis élus par le Conseil municipal

Titulaires :

Christophe BENEZIT, Chaduzias

Fernand GIRAUD, Châteauneuf

Michel RECIPON, le bourg

Suppléants :

Jean DIOUDONNAT, Besses

Eugène LAURENT, Chabannes

  • Membres propriétaires forestiers élus par le Conseil municipal

Titulaires :

Marius AMPILHAC, le bourg

René AMPILHAC, le bourg

Suppléants :

Louis EYRAUD, le bourg

Marcel GARNIER, le bourg

  • Membres propriétaires forestiers désignés par la Chambre d'agriculture sur proposition du CRPF

Titulaires :

Philippe PUBELLIER, Coubon

Sylvie CHARRETIER, Vals-près-Le Puy

Suppléants :

Jean BORIE, le bourg

Jacques FRAISSE, le bourg

  • Personnes qualifiées en matière de faune, flore et protection de la nature et de paysaqes

Titulaires :

Pierre CATHAUD, président de la société de pêche, le bourg

Guy MENINI, administrateur de la Fédération départementale de chasse, Saint Paulien

Eddy CHARRAT, président de l'ACCA, Menteyres

Suppléants :

Stéphane NICOLAS, Le Puy en Velay

Laurent CHEYMOL, technicien à la Fédération départementale de chasse, Le Bouchet Saint Nicolas

Jean-Michel JOUVE, Brives-Charensac

  • Fonctionnaires du Conseil Général

Titulaires :

Gérard BRETIERE

Rui MOITA

Suppléants :

Jean-Luc RAMAIN

Stéphane FRAYCENON

  • Déléqué du Directeur des Services fiscaux

Alexia BOURG, responsable du CDIF

  • Représentant de l'Institut national des Appellations d'oriqine

Robert LAFON, Aurillac

  • Représentant de l'Office national des Forêts

Franck FLACHON, Jullianges

  • Représentant du Parc naturel régional du Livradois-Forez

Tony BERNARD, président, maire de Chateldon

La première réunion s'est déroulée le 28 janvier 2011, au cours de laquelle a été rappelée la procédure et organisé le travail de la commission. Après un travail de concertation avec la commission (deux à trois réunions programmées les 11 et 25 février), un projet établi par le Conseil général sera soumis à enquête publique pendant un mois au terme duquel le commissaire-enquêteur établira son rapport. Le projet sera ensuite envoyé pour avis au conseil municipal, au CRPF et à la Chambre d'Agriculture qui ont 3 mois pour émettre leurs observations. La commission se réunira alors pour intégrer éventuellement les observations qui lui auront été faites. Le règlement sera ensuite édicté par le président du Conseil général.

JLF 27 01 2011

OUVERTURE DE L'ENQUETE PUBLIQUE

SUR LA REVISION DE LA REGLEMENTATION DES BOISEMENTS ET REBOISEMENTS

DU 12 DÉCEMBRE 2011 AU 14 JANVIER 2012

Une enquête publique sera ouverte à compter du 12 décembre 2011 sur la révision de la réglementation des boisements et reboisements sur tout le territoire de la commune.

Le dossier, élaboré par la Commission communale d'Aménagement foncier, peut être consulté en mairie :

-   les lundis, mardis, jeudis et vendredis, de 8h30 à12h15 ;

-   les mercredis, de 8h30 à12h15 et de13h30 à17h00.

Tout propriétaire foncier, tout exploitant agricole ou, tout simplement, toute personne pourra s'exprimer ou présenter une réclamation sur le projet pendant l'enquête:

-    soit sur le registre des réclamations qui sera ouvert en mairie à compter du lundi 12 décembre 2011 ;

-    soit en rencontrant la commissaire-enquêteur, désignée par le Tribunal administratif de Clermont-Ferrand, Mme Bernadette Doré, qui tiendra 3 permanences à la mairie d'Allègre :

  • le lundi12 décembre 2011, de 15h00 à 17h00,
  • le mardi 27 décembre 2011, de 15h00 à 17h00,
  • le samedi 14 janvier 2012, de 10h00 à12h00.

-    soit, en adressant une lettre recommandée à Mme la Commissaire-enquêteur, en mairie d'Allègre.