Index de l'article

La Maison de la chasse et de la faune sauvage

5 septembre 2010 : l'inauguration

 

Dimanche 5 septembre 2010 a eu lieu l'inauguration de la Maison de la faune sauvage, une belle réalisation qui a été possible grâce à la disponibilité et à la solidarité des acteurs du monde de la chasse et de leurs amis.

Jean-Luc Fraisse, maire d'Allègre et Eddy Charrat, président de l'ACCA, avaient convié Marie-Agnès Petit, conseillère générale, Guy Menini, administrateur de la Fédération de chasse, les conseillers municipaux, les maires et présidents d'ACCA des communes voisines, les artisans qui ont contribué au projet et les membres de l'ACCA d'Allègre.

Chacun put d'abord visiter les lieux, très fonctionnels (installations pour dépouiller les bêtes, salle de découpe dans des conditions d'hygiène irréprochables, mais aussi lieu de réunion et de convivialité), le tout dans un beau bâtiment d'environ 75 m².
Prenant la parole, le président remerciait les personnes venues en nombre et retraçait l'historique du projet. Celui-ci, initié et porté par son prédécesseur Michel Garnier, disparu il y a deux ans, a abouti de façon originale. En effet, en janvier 2009, la municipalité décidait de donner corps à cet engagement de campagne, en proposant un terrain et en décidant de financer les matériaux à hauteur de 20 000 € HT, l'ACCA se chargeant de réaliser les travaux.

Le « pari », dira le président, était un peu risqué, car au-delà des bonnes intentions, il a fallu, pendant deux ans organiser et faire avancer le planning, superviser l'intervention de nombreux corps de métiers, tout en maintenant l'enthousiasme et les bonnes volontés.

Mais finalement le bon achèvement des travaux a été rendu possible grâce à la volonté et à l'investissement des chasseurs qui ont trouvé à leurs côtés un certain nombre d'artisans bénévoles (et parfois retraités...) pour apporter leurs savoir-faire. On citera les entreprises Bernard Boyer, Philippe Chabanne, Patrice Leydier, Eric Soubeyre, James Payet, Bernard Michon, Marc Defix, J.-Paul Beaufils, Hervé Trescartes, Christophe Cortial, Jérôme Saintenac, Fabien Leydier, David Charrat et Fréderic Dessimond. Ce bénévolat est loin d'avoir été négligeable puisqu'il a représenté environ 2 300 heures de travail.

Le président concluait : « Alors, pari tenu, budget respecté, cette Maison de la faune sauvage, dans notre village, va devenir un lieu d'échange pour les amoureux de la nature que nous sommes ».


NT 07 09 2010