Index de l'article

VOIRIE

  • Voies communales

Travaux de goudronnage

Ce 3 septembre, l'entreprise Colas réalisait sur la commune des travaux de voirie.

Il s'agissait de refaire le revêtement de la chaussée sur une partie des rues Gabriel Breul, des Narcisses et de Fonteline. Cet itinéraire n'avait pas été choisi au hasard, puisque celui-ci est situé à proximité de la MAS et sera utilisé par les pensionnaires de cet établissement pour leur promenade en fauteuil roulant et accompagnés. Une bande de circulation piétonne sera prochainement matérialisée par des peintures au sol.

La principale voie d'accès au village de Menteyres a également été goudronnée.

L'ensemble représente une dépense de l'ordre de 45 000€, non subventionnée.


JLF 04 09 2010

LA DÉNOMINATION DE RUES

 

Ce samedi 6 août 2011, Jean-Luc Fraisse, maire d'Allègre, avait convié bon nombre de personnalités et de citoyens pour la cérémonie de dénomination de rues de la cité. On notait la présence du sénateur Jean Boyer, du député Jean Proriol, ainsi que de plusieurs membres du conseil municipal et de MM. Marius Ampilhac et René Rouvier, anciens conseillers généraux.

Dans son discours, M. le Maire précisait d'entrée qu'une telle démarche n'avait rien de spectaculaire, dont l'équipe municipale pourrait abusivement s'enorgueillir, ni même d'onéreux qu'on puisse lui reprocher, et qu'elle trouvait son origine première dans la demande des services postaux et de secours afin de disposer de moyens fiables de repérage de la domiciliation géographique des habitants de la commune.

Si, à la campagne, l'usage et la proximité se chargent traditionnellement de cette dénomination, il arrive un moment où le développement croissant de l'urbanisation et la mobilité des personnes rendent nécessaires l'intervention de la commune. Mais au-delà de ces considérations toutes prosaïques, M. le Maire rappelait le caractère républicain de cette pratique dont le but profond est triple : perpétuer le souvenir des personnes honorées ; les donner, sinon en modèle, du moins en référence, pour les générations futures et rendre un hommage appuyé et sincère à des personnes qui, par leur investissement, leur dévouement, leur civisme et leur patriotisme, ont fait honneur à la commune au cours de leur existence ou pendant leur mandats électifs successifs. Ainsi, M. le Maire, dans un souci de synthèse qui s'attachait à n'oublier ni les acteurs, ni les actes, rappelait dans les grandes lignes la vie et de l'action de Clodomir Chossegros (1894-1998) et Marie Chossegros (1896-1986), Emmanuel Dioudonnat (1905-1979), Adrien Faure (1923-2008), le Dr Henri Gallaud (1909-2010), Renée Rozier (1920-2007) et Marcel Saby (1910-1986). Pour plus de détails sur la biographie de ces personnalités, voir la page Histoire de ce site

Le sénateur Jean Boyer soulignait que cette manifestation avait pour sens, au-delà des symboles, de rendre hommage aux personnes qui, non seulement ont servi leur commune, mais aussi, par le fait, leur pays et la Nation.

Le député Jean Proriol rappelait son expérience en la matière pour se féliciter de voir une commune honorer des personnes, non seulement pour les actes remarquables qu'elles ont accomplis, mais, aussi, et tout simplement, pour avoir bien fait leur travail et bien tenu leur place dans la société. Il concluait son propos en disant que, si une telle dénomination était assurément une façon de perpétuer le souvenir de ces personnes, elle était, aussi, un appel aux nouvelles générations à s'impliquer dans la vie citoyenne, en y prenant leur part de responsabilité.

La cérémonie se terminait par un apéritif entre des personnes manifestement heureuses de ces retrouvailles dans une ambiance très chaleureuse.


NT 08 08 2011

  • Chemins ruraux

Le pont de Salettes restauré

Avant la mauvaise saison (et que la fraie des truites n'interdise tous travaux sur les rivières...), les entreprises mettent les bouchées doubles pour réaliser les travaux que la commune avait prévus dans son budget 2010.
Le pont de Salettes avait été endommagé par un débardeur en 2008 ; ce pont nécessitait, d'autre part, une rénovation. Après appel d'offres, c'est l'entreprise Ampilhac et fils qui a été retenue pour réaliser ces travaux.
Afin d'éviter le renouvellement de tels problèmes, un gué a été aménagé à côté du pont qui devra impérativement être utilisé par les camions et les tracteurs. D'autre part, les deux pistes réalisées, il y a deux ans, en direction de Sannac devraient drainer l'essentiel du trafic forestier.
Le coût des travaux est de l'ordre de 5 000 € ; la commune n'a pas perçu de subvention ; seule l'indemnité perçue de l'assurance (environ 1 100 €) est venue atténuer le montant de cette dépense.

JLF 04 09 2010

Le pont du Mallet à nouveau en état

Les crues de la Toussaint 2008 avaient causé des dégâts pratiquement en un seul point de la commune : au Mallet, où le pont sur la Borne avait été faussé et déplacé.

Ce pont, outre l'usage qu'en font les agriculteurs, est emprunté très régulièrement par des randonneurs faisant le parcours du Tour du Velay. Celui-ci étant classé en sentier de grande randonnée (GR), il pèse même une obligation d'entretien sur la commune.

C'est pourquoi des travaux de restauration ont été réalisés, cet été par l'entreprise Daniel Pastre, de Fix : il s'est agi de soulever le pont à l'aide d'une pelle, de le redresser, de conforter des assises et de couler un nouveau tablier ciment sur un bac acier. Le tout pour un coût d'environ 7 000€ HT, et sans subvention aucune (l'Etat et le Conseil général intervenant de moins en moins souvent pour ce genre de travaux).

Pendant les travaux                                                                             Le pont terminé

JLF 02 08 10