Envoyer
Écrit par Jean Luc FRAISSE   

La photo de la semaine

Chaque dimanche, découvrez une photo ancienne de notre village

Et maintenant, chaque quinzaine, une photo de classe (ou de groupe) dans la rubrique Les copains d'avant

Vous pouvez cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

Photo de la semaine : ouvrez vos tiroirs, sortez vos photos !

Vous pouvez le constater, notre appel lancé il y a un peu plus d'un an a en partie porté ses fruits grâce à la coopération de trois ou quatre personnes qui nous généreusement ouvert leurs fonds de photographies de grande qualité.
Mais, nous sommes persuadés qu'il y a encore beaucoup de trésors cachés dans vos tiroirs !
Alors n'hésitez pas et contactez-nous par le canal que nous vous recommandions déjà l'an dernier :

Alors, ouvrez vos tiroirs, sortez vos photos et faîtes-les nous passer par l'un des moyens suivants (si possible avec les circonstances de la photo, les noms des personnages, etc... sans oublier vos coordonnées) :

• si vous ne pouvez pas les scanner :

- déposez-les auprès de Joëlle, à l'accueil de la mairie, qui les scannera sur le champ et vous les restituera aussitôt ou quelques jours plus tard si elle n'est pas disponible lors de votre passage ;
- si vous ne pouvez pas vous déplacer ou si vous ne voulez pas vous dessaisir de vos clichés, joignez-moi (tél. : 06 81 57 13 82 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) et je viendrai les scanner chez vous avec un scanner portatif ;

• si vous avez une possibilité de les scanner, envoyez-les à l'accueil de la mairie ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) ou à moi-même.

 


 

alt

Voici une photo très ancienne (vraisemblablement de la fin du 19ème ou du début du 20ème siècle) qui, si l'on cherche des personnages connus ou à reconnaître ne nous « parle » pas : nous n'y reconnaissons ni le lieu de la prise de vue, ni les personnages...


Mais une carte peut aussi avoir un autre intérêt, surtout pour nous qui vivons au 21ème siècle, et c'est le cas de celle-ci qui nous offre un très large échantillon des tenues vestimentaires aujourd'hui disparues. On remarquera donc les tenues des femmes, avec les robes longues, les « coiffes » typiques et les « carreaux » des dentellières, les tenues de travail des hommes, les blouses des enfants, tous éléments que les moins jeunes d'entre nous ont connus dans leur enfance et dont ils gardent le souvenir...


Ceci étant, si certains de nos fidèles lecteurs soient en mesure de nous fournir des informations sur les personnages représentés, nous sommes preneurs !


 

 alt

 

Nous sommes toujours dans ce que l’on appelait alors la « rue des Boucheries » avant qu’elle ne soit rebaptisée, dans les années 70, du nom de « rue Notre-Dame de l’Oratoire ».

C’est à l’occasion d’une des noces auvergnates qui furent organisées au 20ème siècle dans la commune. Celle-ci, qui fut vraisemblablement la première, date de 1937 ou 1938. Nous avons déjà présenté des photos de cette noce et on retrouve, ici, des éléments du décor que nous avons déjà eu l’occasion de voir.

On reconnaît ici, de gauche à droite, Marcel Bernard, plâtrier-peintre, et son épouse Marie-Louise, qui tenaient également l’hôtel-restaurant qui devint, après la Guerre, l’Hostellerie de la Tour (ceux qui étaient enfants à l’époque se souviennent tous de l’écureuil qui courrait à perdre haleine dans son tambour installé au-dessus de la porte de l’établissement !) ; leur succédèrent, ensuite, leurs fils Fernand et son épouse qui habite toujours en face, et qui sont les parents de notre notre ami Alain, actif webmaster de la commune, correspondant local de la presse régionale et conseiller municipal dévoué. Puis, l’établissement sortit de la famille avec « Jojo », qui était alors cuisinier avant de d’être surnommé « Virus » puisqu’il devint vite le saint-bernard de l’informatique qui a tiré d’affaires tant de personnes de la commune aux prises avec un ordinateur ou un logiciel récalcitrants ! Avant la fermeture, les époux Perrin, de Monlet, prirent un temps le relais, avant que Madame n’officie au collège pour la plus grande satisfaction des élèves et des professeurs… Fin de la digression !

On trouve ensuite, toujours de gauche à droite, et au 1er rang « Guiguite » Bernard, Marie-Rose Martin (plus tard, épouse Braillon) et, en fin de rang, Thérèse Deydier, future épouse Chebance, installée à Valence). Au 2nd rang, derrière sa sœur, Alice Deydier, future épouse Delobel (établie de son vivant à Marseille, et dont le fils a une résidence secondaire au Fangeas).

 


  alt

Aujourd’hui, nous publions une photo de saison : c’est l’été, et certains habitants de la rue des Boucheries se sont installés sur le pas de leur porte pour profiter de la fraîcheur du soir, échanger les nouvelles, « blaguer »…

Quand on faisait un « tour de ville », on rencontrait souvent ces petits groupes formés par affinités et par proximité géographique, que l’on saluait et avec lesquels on échangeait quelques mots. Cela se passait ainsi place de l’Église, place de la Grand de fontaine ou sur les escaliers de l’ancienne gendarmerie où toutes les marches étaient occupées !

Puis, avec la généralisation de la télévision, et avant qu’il y ait une multitude de chaînes, on entendait les mêmes émissions quasiment en stéréophonie tout au long de la rue. Et puis, maintenant, on n’entend plus rien parce que les maisons sont fermées…

Ici, nous semble-t-il, on distingue de gauche à droite : « Guiguite » Bernard ; au milieu (en noir), ce semble être l’épouse de Marius Raberin, horloger photographe ; puis, Marie-Louise Bernard, la grand-mère de notre ami Alain. Au 1er plan, le petit « Dédé » Raberin, fils de la précédente et qui fut longtemps photographe bld Saint-Louis, au Puy.

 


 

Pour vos commentaires et votre aide merci d'utiliser la fiche des contacts plutôt que la rubrique "Exprimez-vous"

Veuillez cliquer sur l'image ci-dessous et choisir le contact Jean-Luc FRAISSE


mail1

Retrouvez les magnifiques photos aériennes que notre ami Alain Bernard a mises en ligne

Mise à jour le Dimanche, 12 Août 2018 05:31